Welcome to Woodstock : Un spectacle consacré à la musique pop-rock des années 65-70, notre critique !

Il y a quelques jours, la rédaction de danse-et-vous.com s’est rendue au Comédia pour découvrir le spectacle « Welcome to Woodstock », un road trip musical et psychédélique.  Qu’avons-nous pensé de cette plongée dans les années hippies ? Découvrez sans plus attendre notre critique ! 

Depuis le 15 septembre dernier, douze artistes musiciens, chanteurs et comédiens se produisent au Comédia pour présenter le spectacle « Welcome to Woodstock » au public. Pour ce qui est du synopsis, le public découvre une bande de copains qui, au lendemain de mai 68, décide de partir à Woodstock, le festival emblématique de musique de la culture hippie dans les années 1960. Nous les avons suivi dans leur périple de Paris jusqu’aux Etats-Unis et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce voyage à travers le temps ne nous a pas totalement conquis. Pourquoi ? On vous explique tout ci-dessous.

Le point fort : les musiciens !

S’il y a bien un élément que nous avons apprécié tout au long du spectacle, ce sont les performances des musiciens Cléo Bigontina (basse), Benoit Chanez (guitare), Hubert Motteau (batterie) et Yann Destal (chanteur lead guitare et harmonica). Ceux-là sont placés à l’arrière de la scène et malgré tout, ils ont une place déterminante au sein de ce road trip musical.  Selon les propres dires du metteur en scène Laurent Serrano, « Welcom to Woodstock » est « une performance scénique d’un nouveau genre » et une « façon inattendue mais efficace de recréer sur scène l’univers musical et révolutionnaire des années hippies ». Sur ces points-là, nous ne pouvons qu’être d’accord avec lui. D’ailleurs, mention spéciale également à l’artiste Morgane Cabot (qui interprète le rôle de Florence) et à Xavier V. Combs (Jimmy) qui nous ont séduit de par leurs performances tout au long du spectacle. Nous étions ravis de retrouver de nombreuses reprises également comme « Unchain My Heart », « San Francisco » , « Rivers of Babylon » mais encore « Rolling on the river » pour ne citer que quelques titres. Toutefois, un élément nous a interpellé pendant le spectacle : le son. Celui-ci était de mauvaise qualité, nous entendions peu les voix des chanteurs et bien trop les sons des instruments par moment. Cela est regrettable puisque nous ne pouvions apprécier pleinement les performances vocales des chanteurs (et ce, notamment lors de la scène finale où tout le monde chante en choeur). Ce bémol n’est pas le seul que nous avons rencontré pendant « Welcome to Woodstock » : nous avons noté quelques longueur pendant le spectacle…

Une mise en scène originale mais…

Globalement, nous avons apprécié la mise en scène de ce spectacle. Nous pensons notamment au tableau du groupe d’amis dans la forêt qui, sous l’emprise de LSD, commence à avoir des hallucinations. Nous nous sommes alors retrouvés au sein d’un univers psychédélique qui était très agréable à regarder. Cependant, ce côte psychédélique est parfois un peu trop présent à notre goût. Avec « Welcome to Woodstock », nous nous attendions à une pluie de fleurs mais aussi de symboles Peace & Love et force est d’admettre que nous avons été déçus de ce côté-là. De plus, certaines scènes étaient longues; le spectacle dure deux heures et il aurait pu être quelque peu raccourci. De plus, nous avions plus le sentiment d’assister à un véritable concert de musique par moment plutôt qu’à un spectacle musical. Nous comprenons mieux les propos de Laurent Serrano qui a expliqué que « Welcome to Woodstock n’est pas une comédie musicale » et admettons-le : nous aurions aimé que ce soit le cas puisque ce thème des années hippies à Woostock aurait pu être exploité en ce sens selon nous.

>> Bien que que quelques points nous aient dérangé pendant ce spectacle, Welcome to Woodstock reste une jolie création qui séduira sans aucun doute les amateurs de musique pop/rock américaine des années 65-70. Alors si vous souhaitez assister à plusieurs heures de musique live au sein d’une salle parisienne mythique, vous pouvez réserver vos places sans plus tarder !

Critique : Meryl Frezal

Crédit photo/vidéo : Pôle Nord/CPM

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *