The Hole : « La vie est une fête », notre critique de ce cabaret hors-norme !

Vendredi 8 janvier dernier, la rédaction de danse-et-vous.com s’est rendue au Casino de Paris pour voir de plus près le fameux cabaret The Hole qui passionne les spectateurs depuis le 6 janvier dernier. On vous dévoile notre critique de ce show.

C’était il y a quelques mois maintenant : la rédac’ de danse-et-vous.com vous a partagé la bande-annonce du cabaret sexy et burlesque The Hole. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les quelques images que nous avons pu visionner nous ont fait comprendre que l’univers de ce spectacle allait nous en mettre plein les yeux ! The Hole est un cabaret extravagant où jeunes femmes (les supernenas) sexy, maîtres d’hôtels chantants et autre se réunissent sur scène afin de proposer au public un show digne de ce nom. Acrobaties, chants et danses se succèdent tout au long du spectacle tout en impliquant le spectateur dans un autre monde, celui de ce cabaret surréaliste. Nous nous sommes rendus à une représentation et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y avait foule au Casino de Paris. Nombreux sont les curieux qui se sont déplacés pour voir de leurs propres yeux ce show hors du commun. Nous avons plongé au coeur de l’univers de The Hole dès notre entrée au Casino de Paris, on vous explique pourquoi.

Le Casino de Paris en mode The Hole

Lorsque nous sommes entrés au Casino de Paris, nous avons pu constater que celui-ci a été transformé. Comme vous pouvez le voir via la photo ci-dessous, d’énormes jambes gonflables ont été installées avec au centre d’entre elles, un DJ. Nous avons aperçu quelques uns des artistes avec leurs costumes extravagants qui se sont immiscés dans la foule et dans le public de la salle. Une chose est sûre, nous avons bel et bien débarqué dans un cabaret !

IMG_0389

 

IMG_0390

Des artistes bourrés de talent

Quatre hommes sont arrivés sur scène : les majordomes. Arnau Lobo, Carlos Valledor, Toni Vallès et Víctor Genestar font partie de nos coups de coeur de la soirée. Ceux-là avaient la particularité de chanter en parfaite harmonie et ce sont eux qui ont commencé à mettre l’ambiance dans la salle. A suivi le maître de cérémonie Guillaume Carcaud (que vous avez peut-être connu grâce à son rôle de Chantal dans la série « Samantha Oups ! ») qui a donné le ton de la soirée : « Ici, tout est possible et c’est ça The Hole » a-t-il déclaré tout en précisant que la soirée serait placée sous le thème de l’amour. Cet artiste nous a beaucoup fait rire tout le long du spectacle mais l’humour n’est pas tout ce qui caractérise ce cabaret. Un autre mot peut le caractériser : talent. Plusieurs artistes se sont suivis. On pense par exemple aux supernenas qui semblaient sorties d’un manga japonais. Ce binôme nous a ébloui grâce à leurs acrobaties dans les airs. Leurs figures ont été réalisées avec brio et il n’y avait pas de filet en guise de sécurité pour prévoir une éventuelle chute. Bluffant ! Autre personnage qui n’est passé inaperçu : Pony Loco. Cette créature androgyne a dévoilé toute (on dit bien toute !) son anatomie pendant le show. Cet artiste nommé Nacho Sánchez a notamment étudié le ballet classique adapté au patinage artistique pendant dix ans ce qui explique son aisance sur les patins sur scène. Mention spéciale également à Super Gold qui a réalisé des pirouettes incroyables. Les artistes Yefrem Bitkine et Yevgeny Dashkivskyy nous en ont mis plein la vue aussi avec des acrobaties complexes qui ont été réalisées avec une extrême aisance. Bref, nous avons été conquis !

IMG_0398

Une histoire d’amour avec… Une rate !

Si on vous affirme que la maître de cérémonie est fou d’amour pour… Une rate du nom de Joséphine ?! Oui, oui, vous avez bien lu ! Ces deux-là ont une histoire d’amour et de nombreux détails de leur relation ont été contés. On pense à leur dîner au restaurant Ratatamus ou encore lorsque le maître de cérémonie a souhaité emmené sa compagne voir Cats le musical (un comble pour une rate) ou bien lorsqu’il a évoqué Ratatouille, l’ex de Joséphine, qui est une célébrité américaine qui a pris la grosse tête. Cette idée d’introduire cet animal dans le spectacle est peu commune, c’est le moins que l’on puisse dire. Comme tous les couples, les amoureux vont vivre des hauts et des bas et cela nous a bien fait sourire !

Une connexion avec le public pas toujours réussie

Pour conclure cette critique, aborder la mise en scène du spectacle s’avère nécéssaire. Sur scène, nous n’avons rien à commenter puisque tout fonctionnait bien. Toutefois, nous avons regretté un élément : la connexion avec le public qui n’a pas toujours été un succès. Ce que nous avons apprécié pendant ce spectacle, c’est notamment le fait que les artistes n’hésitaient à se rendre au sein du public pour les faire participer. Malheureusement, lorsque nous sommes placés en hauteur, il est très compliqué de voir ce que font ces artistes… Ainsi, les spectateurs ne cessaient de se lever pour voir ce qu’il se passait ce qui en a agacé plus d’un. C’est globalement le seul point négatif que nous avons noté pendant ce show.

>> Si vous souhaitez assister à une représentation de ce spectacle, ne manquez pas de réserver vos billets iciThe Hole a conquis plus d’1, 5 million de spectateurs en Europe et nul doute qu’il va séduire le public français. Dans tous les cas, il a conquis la rédac’ de danse-et-vous.com ! 🙂

Critique : Meryl Frezal

Crédits photos : clichés pris et fournis par Audrey Leanza – Capture d’écran mawresdefault/Indigo Productions/Let’s go compagny

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *