Talent Street : Tiboun, « J’essaie de me diversifier pour enrichir ma danse », notre interview du danseur !

L’émission Talent Street a démarré le 3 février dernier sur France Ô. Le danseur de popping Tiboun n’est pas passé inaperçu et danse-magazine.com a souhaité en savoir plus à son sujet. C’est parti pour son interview ! 

Mardi dernier, danse-magazine.com était devant son écran de télévision pour suivre la première émission de Talent Street pour laquelle popping et hip hop étaient au menu. Seize candidats s’étaient donnés rendez-vous sur le plateau de l’émission de France Ô afin de démontrer qu’ils pouvaient être de dignes représentants de la culture urbaine. Malheureusement, le duo Vine Vi a été éliminé de la compétition puisque pour l’ultime battle de l’émission, il n’a pas réussi à convaincre la danseuse Anet Antosová qui s’est jointe au jury pour déterminer qui devait quitter Talent Street. Enfin, il y a tout de même eu des moments beaucoup plus joyeux durant le programme ! Vous vous en doutez, nous nous sommes particulièrement intéressés aux danseurs de la compétition qui sont le groupe The Kartel qui s’est classé deuxième du classement ex-æquo avec le skateur Aurélien et le premier de ce classement, Tiboun. D’ailleurs, celui-ci a eu la gentillesse de nous accorder une interview après son premier passage, on vous la dévoile sans plus tarder.

La tête à l'envers_Julie B (29)

D.M – Bonjour Tiboun, les téléspectateurs ont fait votre connaissance lors de la diffusion de la première émission de « Talent Street ». Pourquoi avoir décidé de vous inscrire à celle-ci ?

Tiboun – Bonjour Meryl, merci de poser la question car je ne vous cache pas que ces derniers jours, quelques danseurs m’ont contacté et ça va me permettre de répondre à ceux qui se le demandent encore ! Pour moi “Talent Street” est une belle opportunité de faire découvrir le « Popping ». Il y a peut-être des gens qui ont découvert cette discipline devant leur tv mardi soir. Et si j’arrive à en faire embarquer quelques-uns dans mon univers, ce sera déjà une petite victoire. C’est vrai que c’est aussi un coup de projecteur qui pourra, je l’espère, me permettre de montrer ce que je sais faire et un peu qui je suis. J’ai entendu parler du concept de l’émission que je trouvais original notamment par le mélange des disciplines des candidats. Je suis allé au casting à Paris par curiosité en me disant je n’avais rien à perdre et une fois sélectionné, je l’ai pris comme un nouveau défi à relever !

D.M – Vous étiez le premier candidat danseur à vous présenter, aviez-vous le trac ?

Tiboun – Il y a de quoi ! Le premier danseur à passer dans la première d’une toute nouvelle émission en prime time et ce, devant un jury éclectique que je ne connais pas et qui ne me connait pas… Plutôt que de trac je parlerai plutôt d’adrénaline, l’un paralyse, l’autre boost. Au fond je l’ai pris comme une représentation ou un battle, ni plus ni moins. Dans les stages que je donne j’aime bien dire que si on a le trac c’est bon signe : on a trouvé une discipline qu’on aime, on veut bien faire, il ne reste plus qu’à canaliser l’énergie, se donner les moyens, profiter et foncer !

D.M – Vous avez livré une performance de popping. Que représente cette danse pour vous et pratiquez-vous uniquement celle-ci ?

Tiboun – Oui je suis un poppeur (et fier de l’être). Pour moi cette danse est un peu comme de la magie, avec du travail et quelques effets, on plonge dans une autre dimension ! C’est une discipline où il faut être rigoureux, musical, bien connaître son corps et savoir le contrôler. Je suis curieux et j’essaie de me diversifier pour enrichir ma danse. Je garde un œil ouvert sur tout ce qu’il se fait en général. Je ne suis pas fermé bien au contraire je pense que l’on a à apprendre de tous les styles pour explorer de nouveaux mouvements. Je pratique régulièrement d’autres styles comme le locking, la hype, le hip hop, la house… Pour tout vous dire j’ai d’ailleurs commencé par le break ! Justement en ce moment, je joue dans le spectacle « La tête à l’envers » avec la Cie Xpress. Une pièce originale de la grande Zaza Didier qui présente à travers une conférence dansée l’histoire du mouvement hip hop. Pour ceux qui avaient vu la première version et pour tous les autres, je vous encourage à découvrir cette adaptation moderne proposée par le talentueux chorégraphe Abderzak Houmi.

D.M – Mia Frye était enthousiaste suite à votre chorégraphie et Joey Starr un peu plus « piquant ». Pensez-vous que c’est le membre du jury qu’il faut craindre le plus ?

Tiboun – Je ne savais pas du tout à quelle sauce j’allais être mangé par le jury… Et je n’ai pas été déçu ! Je ne les crains pas et surtout pas la franchise de Joey. On lui reproche parfois d’être « brut de décoffrage ». Justement, il dit ce qu’il pense tout en restant à l’écoute et généralement, c’est juste et constructif. Par contre je m’attends à ce que Mia soit intransigeante avec moi avec un œil plus critique sur les petits détails. On verra ce que ça donnera à la prochaine performance !

D.M – Vous êtes arrivé premier du classement avec la très bonne moyenne de 8,4/10. Avez-vous été entièrement satisfait de votre prestation ?

Tiboun – Premier pour cette fois… Mais je l’avoue, je suis un éternel insatisfait ! Je trouve toujours quelque chose qui ne va pas mais rassurez-moi la plupart des artistes sont dans le même cas, n’est-ce pas ?! Quand on cherche à s’améliorer et frôler l’excellence, je crois que l’autocritique est un bon moteur pour progresser… Je suis exigeant avec moi-même mais je sais également reconnaître les bonnes choses quand elles sont là! J’ai visionné mon passage et pour répondre à la question, je suis légèrement satisfait de ma prestation et j’espère faire encore mieux la prochaine fois.

D.M – Est-il possible de nous dévoiler un peu ce que vous comptez proposer lors de votre prochain passage pour épater le jury ?

Tiboun – Hé non bien essayé !!!! Je suis superstitieux et joueur ce qui donne un cocktail explosif ! Je préfère garder une part de mystère… Mais je pense que cela va vous plaire…

D.M – Quant à la performance de The Kartel, vos concurrents, qu’en avez-vous pensé ?

Tiboun – Je ne connaissais pas ce groupe mais j’ai déjà eu l’occasion de voir le travail de leur chorégraphe. J’ai trouvé leur performance très intéressante et je sens qu’ils nous réservent de belles surprises. Comme l’a souligné le jury ils ont une bonne énergie et ils ont su montrer une belle cohésion de groupe ce qui n’est pas toujours évident. J’ai hâte de voir la suite.

D.M – Enfin, si vous remportez l’émission et la somme de 15.000 euros, quels projets envisagez-vous ?

Tiboun – J’ai plein d’idées et d’envies en tous cas si je remporte cette compétition. Ce petit pactole sera entre de bonnes mains ! Je pense que je ferai d’abord des cadeaux à mes proches. Ça me permettrai également d’avancer sur quelques projets qui me tiennent à cœur. Qui sait un solo à proposer aux festivals ?! Bon il est un peu tôt pour rêver vous ne croyez pas ? On en reparle si j’arrive jusqu’à la finale ?

PS : Merci à danse-magazine.com pour cette interview, ma première autour de cette émission. J’apprécie et je m’en souviendrai 😉

Si vous voulez continuer à suivre Tiboun, retrouvez-le mardi prochain, dès 20h50 sur France Ô !

Interview : Meryl Frezal

Crédits :  Gilles Scarella/ F TV/JULIE-B (Photos non libres de droits réservées à l’interview)

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


  • Reply eebest8 mmk

    It as not that I want to copy your web-site, but I really like the layout. Could you tell me which style are you using? Or was it tailor made?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *