Talent Street : Émission 6, Les Crook Boyz et The Kartel rendent hommage à Michael Jackson !

Quels sont les talents qui ont particulièrement marqué le jury lors de ce sixième prime de Talent Street ? La rédaction de danse-magazine.com vous dit tout des performances à retenir.

Lors de l’émission 5 de Talent Street, Tiboun et les Lil BeProud ont mis le feu au plateau. Dans la mesure où la compétition ne va pas tarder à toucher à sa fin, le jury est de plus en plus exigeant à chaque passage des candidats. Mia Frye, JoeyStarr et Matthias Dandois souhaitent que le talent qui remportera le programme mérite amplement cette victoire. Ainsi, les défis lancés à ceux-là sont de plus en plus complexes. La semaine dernière, les danseurs devaient reprendre une chorégraphie connue et l’adapter de la façon qu’ils souhaitaient. Celle d’avant, intégrer un porté classique était l’autre défi des candidats. Qu’en a -t-il été lors du sixième prime de l’émission diffusé hier ? Les participants doivent à nouveau réaliser une cover de leur choix dans leur discipline. Mimi Granieri a désigné les Crook Boyz tandis que Ksir Makosa a désigné The Kartel. La rédaction de danse-magazine.com a suivi celui-ci de très près l’émission et comme chaque semaine, on vous en fait le récap’.

 Les Crook Boyz, « Michael Jackson mort une deuxième fois » ? 

Pour relever le défi de la cover, les Crook Boyz ont choisi de reprendre une des chorégraphies du défunt roi de la pop Michael Jackson sur le tube « Smooth Criminal ». Sont-ils des imposteurs comme ils le disent eux même ou ont-ils relevé le défi avec brillo ? De notre côté, nous n’avons pas accroché avec leur performance cette fois-ci car les deux danseurs n’étaient pas toujours synchro et ne semblaient pas à 100% sur leur performance. Concernant le jury, Matthias Dandois est légèrement déçu et parle d’un « manque d’énergie ». Pour Mia Frye, « Je vous ai senti en-dessous par rapport à d’habitude […] par rapport à Michael, il est mort une deuxième fois » a-t-elle déclaré. Ouille… Enfin pour JoeyStarr, il n’a pas été convaincu lui aussi et pense que Les Crook Boyz « ne se sont pas appropriés le truc ». À ce stade de la compétition, le duo a pris un grand risque dans la mesure où le jury est intransigeant et qu’il ne reste plus beaucoup de temps pour montrer l’étendue de leur talent. Espérons qu’ils sauront mieux faire au prochain prime, eux qui nous ont subjugué plusieurs fois lors de leurs précédentes chorégraphies ! Leur moyenne finale a été de 5,5/10, la plus mauvaise note des danseurs depuis le début de l’émission…

p

The Kartel, une choré réussie mais une créativité en berne ?

Le groupe The Kartel a également choisi de danser sur un titre de Michael Jackson et une chose est sûre, les Crook Boyz qui étaient en coulisses ont dû voir rouge en observant leur prestation ! En effet, les jeunes danseurs ont livré une chorégraphie particulièrement originale mais n’ont-ils pas choisi un peu la facilité en choisissant de danser une nouvelle fois sur un tube de l’artiste ? C’est ce que leur a reproché principalement Mia Frye qui a estimé qu’il y a à l’heure actuelle assez de performeurs talentueux (Usher, Justin Timberlake…) pour qu’ils aient l’embarras du choix pour cet exercice de la cover. Décidément, la danseuse et chorégraphe a été intransigeante ! JoeyStarr lui, a trouvé que les candidats ont été les plus « dynamiques » de la soirée. Enfin, Matthias Dandois regrette le manque de créativité bien qu’il salue le travail des jeunes gens. Cependant, malgré un enthousiasme mitigé des membres du jury, The Kartel obtient tout de même la très bonne moyenne de 8,2/10.

rr

Pour finir, voici le classement général de la soirée :

– Ksir Makosa : 8,8/10

– Diako : 8,7/10

– The Kartel : 8,2/10

– Mimi Granieri : 7,3/10

– Les S3 Free Game : 7, 2/10 (éliminés de la compétition)

– Les Crook Boyz : 5,5/10

Crédits photos : Capture d’écran France Ô/Epic

 

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *