Siddhartha l’opéra rock : L’histoire de Bouddha en chansons, l’avis de la rédac’ !

Samedi 30 novembre dernier, la rédac’ de danse-et-vous.com s’est rendue à une représentation de Siddhartha l’opéra rock au Palais des sports de Paris. On vous dévoile sans plus attendre ce que nous avons pensé de ce spectacle !

Il y a quelques mois (et plus précisément le 12 mars 2019), nous nous sommes rendus au showcase de Siddhartha l’opéra rock à la Cigale. Souvenez-vous, nous avions été particulièrement subjugués par les qualités vocales de certains artistes comme le talentueux INCA mais également par d’autres comme Melissa Forton (qui interprète la mère adoptive de Siddhartha) ou encore Océane Berland (qui joue le rôle de la femme de Siddhartha). Ainsi, lorsque nous nous sommes rendus au Palais des sports pour découvrir l’opéra rock, nous n’en attendions pas moins de la part de ces derniers… Eh bien le moins que l’on puisse dire, c’est que l’interprétation de ces artistes était bluffante !


En effet, INCA nous a une nouvelle fois subjugué et ce, notamment lorsqu’il a chanté les titres « La vie m’attend » ou encore « Seras-tu fier ». Quant aux jeunes femmes citées plus haut, elles nous ont également convaincu dans leurs rôles respectifs et elles ne sont pas les seules interprètes qui ont attiré le regard de la rédac’ de danse-et-vous.com…. Nous pensons également à Julien Arcuri (le jeune bourgeois séducteur Yasa Vanar) et à David Clément-Bayard (l’obscur cousin de Siddhartha Devaddatta) qui remplissait parfaitement son rôle de méchant.

Vous l’aurez compris chers internautes : les qualités vocales et scéniques des artistes de ce spectacle sont indéniables et elles sont d’ailleurs la force de cet opéra rock. Les harmonies sont elles aussi réussies (précisons notre coup de cœur pour l’interprétation de l’ensemble sur le titre « Peut-être » dont vous pouvez voir un extrait vidéo plus haut). Néanmoins, cet élément ne nous a pas suffit pour être totalement conquis par ce spectacle et on vous explique pourquoi sans plus tarder.

Commençons par la mise en scène. Nous avons regretté que certaines scènes ne soient pas assez exploitées. Par exemple, lorsque Yasa Vanar déclare son amour à la fille de joie Ambapali, il fut dommage que les colonnes qui se déplaçaient autour du lit de ces derniers cachent trop tôt les artistes alors même que leur interprétation n’était pas terminée. Aussi, nous avons apprécié le tableau des filles de joie qui surgissent des racines de l’arbre car c’était intéressant visuellement mais nous aurions apprécié quelque chose de plus poussé au niveau chorégraphique. Quant au tableau avec Devaddatta qui chante « L’éclat de son regard » entouré des comédiens d’action,  il était lui aussi intéressant mais là encore, nous avons été frustrés par le manque de chorégraphie qui aurait pu rendre les prestations des artistes et la mise en scène encore plus qualitatives.

Ensuite, arrêtons-nous quelques instants sur les chansons du spectacle. Celles-ci sont globalement réussies mais force est d’admettre que les accords sont très ressemblants entre certains titres et que le fait que les titres s’enchaînent tout le long de l’opéra rock (car il n’y a quasiment aucun dialogues) souligne davantage la musicalité qui est parfois trop linéaire. De plus, certaines chansons narratives ne nous ont pas convaincu. En effet, de nombreuses expressions étaient utilisées pour les paroles (nous pensons par exemple à « on fait entrer un loup dans la bergerie ») et il aurait peut-être mieux valu que celles-ci soient parlées plutôt que chantées selon nous.

Pour terminer notre critique, nous dirions que Siddhartha l’opéra rock est un spectacle qui sait mettre en valeur ses artistes; des individus talentueux qui ne vous laisseront certainement pas de marbre. Bien que nous ayons noté quelques éléments qui pourraient être améliorés, cette création est pleine de bons sentiments et elle vous donnera sans conteste un peu de chaleur en ces fraîches températures… Vous avez jusqu’au 5 janvier 2020 pour assister à l’une des représentations alors n’hésitez pas à nous donner votre avis ! 🙂

Critique : Meryl Frezal

Crédit photo : Frankline Productions

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *