Pole Dance : Eleonore Val St photographe, « ça me ferait très plaisir un jour de pouvoir la regarder à la TV  » (INTERVIEW)

Il y a quelques jours, la rédaction de danse-magazine.com a eu l’agréable surprise de recevoir un e-mail d’Eleonore Val St, une photographe qui souhaitait nous présenter son travail sur la Pole Dance. Nous lui avons posé quelques questions à cette occasion, on vous dévoile ses réponses.
danse-magazine.com vous a partagé il y a quelques jours les clichés de Brett Stanley qui sublime la pole dance aquatique. Lorsque nous avons vu le travail de celui-ci, nous avons été époustouflé par la qualité de ses photos mais aussi des différentes techniques auxquelles le professionnel a dû avoir recours afin de reproduire de telles images. Il faut dire qu’à la rédaction, nous nous intéressons de très près à la Pole Dance. Non pas pour le phénomène de mode que celle-ci est devenue mais bien pour la discipline en tant que telle. Les institutions commencent elles aussi à s’y intéresser car comme nous vous l’avons révélé, la Fédération Française de Danse a décidé de la développer. Ainsi, parce que nous voulons en savoir plus sur cette discipline et de par la curiosité qu’elle suscite, nous avons souhaité la voir avec un autre « objectif ». Le terme choisi n’est pas choisi au hasard puisque nous avons pu interviewer la photographe Eleonore Val St qui nous a présenté son travail et l’intérêt qu’elle porte à cette discipline. On vous dévoile ses propos.
 .
oooooooo
 .
ooo
D.M – Bonjour Eleonore ! Je suis allée consulter votre site (ndlr,  eleonorevalsaint.com) et j’ai pu constater votre intérêt pour la Pole Dance. D’où celui-ci vous est-il venu ?
 E.V.S – Bonjour Meryl ! Merci. Eh bien mon intérêt pour la pole dance vient tout simplement du fait que je suis moi-même pratiquante de cette discipline. D’abord initiée à la danse modern-jazz très jeune jusqu’à la fin de l’adolescence, j’ai été ensuite introduite au monde de la pole dance. C’est une histoire qui dure depuis 3 ans maintenant. Donc ayant déjà un pied dans le milieu, forcément mon travail en est influencé…
 D.M – On note que vous travaillez particulièrement avec les jeux de lumière. Pourquoi ce choix ?
 E.V.S – En effet, merci beaucoup pour cette question :). C’est un choix qui est guidé par mes goûts, mes envies, mes inspirations et mes influences. J’aime la photo, mais j’aime surtout l’image, dans sa globalité (figée ou en mouvement) et ce qu’elle peut évoquer, faire ressentir… Et ça passe beaucoup par la lumière mais aussi par la couleur ou encore la géométrie. Jouer avec la lumière (et les autres éléments) me permet de donner une humeur différente à mes photos comme un réalisateur pourrait faire pour un film. C’est donc une envie de lier les deux domaines.
D.M – La Fédération Française de Danse a annoncé qu’elle allait développer cette discipline. Que pensez-vous de cette nouvelle ?
 E.V.S – Oula… C’est un sujet assez houleux et qui fait beaucoup polémique dans le milieu en ce moment… 🙂 Mais sans rentrer dans cette polémique, justement, je pense que la pole dance est une discipline très éclectique qui a la capacité de répondre à différents besoins et personnalités : que l’on cherche le côté danse, le côté gymnique ou encore le côté sexy. L’annonce de la FFD aurait pu être un beau projet à la base, mais malheureusement, il divise au lieu d’unir car tous les avis n’ont pas été écouté. Tout ce que j’espère c’est que ce qui devait consentir à l’épanouissement d’un sport ne va pas participer à l’enterrer…
.
 D.M – Pensez-vous que la Pole Dance pourrait avoir sa place aux J.O ?
 E.V.S – Bien sûr, ça reste un sport et ça me ferait très plaisir un jour de pouvoir le regarder à la TV entre deux épreuves de patinage artistique ou de gymnastique.
.
 D.M – Récemment, danse-magazine.com a découvert les photos de Brett Stanley qui a sublimé la Pole Dance aquatique. Est-ce un type de travail qui vous intéresserait ?
 E.V.S – Bien évidemment, je trouve ça très graphique… Je suis d’ailleurs déjà équipée pour…donc, à suivre… 🙂 Concernant le travail de Brett Stanley, je le trouve magnifique. J’avais déjà vu des photos de pole dance aquatique mais jamais aussi bien réalisées. Bon, il faut dire que j’ai également pu voir l’organisation du shooting et… C’est un vrai dispositif, il ne s’agit bien évidemment pas d’un shooting réalisé sur un coup de tête dans une piscine municipale. D’habitude les cours d’aqua pole sont dispensés sur une barre qui est « ventousée » au fond de la piscine, là il a utilisé une barre suspendue, ce qui lui a permis de garder les beaux reflets crées à la surface de l’eau et en même temps avoir une belle impression de profondeur. J’adorerais pouvoir retrouver ces conditions pour shooter.
 D.M – Enfin, à propos de Pole Dance… Vous avez dit pratiquer cette discipline, depuis combien de temps est-ce le cas ?
 E.V.S – Oui, depuis 3 ans et je donne même des cours chez Fifi Pole Studio à Noisiel (77).
.
 Pour découvrir les magnifiques clichés d’Eleonore Val St, rendez-vous sur son site !
 Interview : Meryl Frezal
 Crédits : Eleonore Val St 

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *