PESMD Bordeaux Aquitaine : Josiane Rivoire, directrice du département danse, a répondu à nos questions ! (INTERVIEW)

Josiane Rivoire, directrice du département danse du Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique et de la Danse de Bordeaux Aquitaine, a accepté de parler à danse-et-vous.com de l’établissement au sein duquel elle travaille mais aussi de ce qu’on peut attendre de cette nouvelle saison.

Connaissez-vous le PESMD Bordeaux Aquitaine ? Cet établissement propose des cursus et des stages de formation continue à ses élèves pour ceux qui veulent s’orienter vers les métiers de la musique et/ou de la danse. Il travaille avec plusieurs structures telles que le Conservatoire de Bordeaux, l’Opéra National de Bordeaux, le CDC d’Aquitaine mais aussi l’Université Bordeaux Montaigne. Selon les termes du site officiel du PESMD Bordeaux Aquitaine, cet établissement peut se définir avec ces quelques mots : « L’ambition de cet établissement à vocation nationale et internationale est le croisement des savoirs, des arts, des esthétiques et des publics, pour former des artistes pédagogues, polyvalents et ouverts, en rapprochant les différentes cultures, tout en rendant indissociable créativité, interprétation et pédagogie ». Ainsi, la rédaction de danse-et-vous.com a souhaité en savoir plus sur ce que propose cette école aux étudiants du pôle danse et sur ce qu’ils nous réservent pour cette nouvelle saison. Josiane Rivoire, la directrice de ce département, a accepté de répondre à nos questions. C’est parti pour son interview !

D.E.V – Bonjour Josiane Rivoire et merci d’accepter de répondre aux questions de danse-et-vous.com ! Vous êtes directrice du département danse de l’établissement depuis 1992 (CEFEDEM Aquitaine jusque 2012 puis vous avez été renommé en PESMD Bordeaux Aquitaine). Quel est votre rôle au sein de celui-ci ?

J.R – En qualité de directrice artistique et pédagogique, je supervise les contenus et l’organisation des formations au Diplôme d’État de professeur de danse existant en danse contemporaine, danse jazz et danse classique ; ceci selon les différents formats : la formation sur 2 ans 1200H à ce jour, les 400h pour les artistes intermittents et le diplôme de plein droit de 200h pour les artistes chorégraphiques, en l’occurrence pour les danseurs du CCN Malandain Ballet Biarritz. Puis, je suis coresponsable d’une licence danse à l’Université Bordeaux Montaigne créée en partenariat avec le PESMD.

D.E.V – Des cours de danse divers et variés sont proposés au sein du Pôle danse (classique, jazz, contemporain…). De nouveaux styles sont-ils dispensés aux étudiants cette année ?

J.R – Nous élargissons toujours dans le cadre de la culture chorégraphique à une initiation à la danse renaissance, à la Belle dance, à la danse libre… Mais l’accent est vraiment porté sur les 3 spécificités du DE.

D.E.V – Quelle est la « journée type » d’un étudiant au PESMD ?

J.R – De façon générale, environ 5h de face à face pédagogique dans un partage entre pratique artistique supérieure (cours technique, composition, répétition spectacle …) et cours théoriques avec application, connaissance du corps, histoire de la danse, culture et formation musicale. Puis également, en complément avec la licence, séminaire de recherche, langues vivantes, projet professionnel de l’étudiant. Enfin, selon l’année de formation, modules de pédagogie, esthétique et méthodologie de la recherche, projet spectaculaire…

TUP_5435

D.E.V – Des stages professionnels pour les danseurs en formation ont lieu au Malandain Ballet Biarritz. Pouvez-vous nous en dire plus à propos de votre collaboration avec ce centre chorégraphique ?

J.R – C’est toujours une collaboration magnifique avec le CCN Malandain Ballet Biarritz, car c’est une superbe équipe artistique et humaine. L’organisation est complexe car nous délocalisons cette formation diplômante sur Biarritz, et nous établissons aussi un partenariat avec le CRR de Biarritz qui possède de très bons professeurs, dont certains issus du MBB…

D.E.V – Une nouvelle saison s’ouvre pour le PESMD. Quelles belles surprises nous réservent les danseurs pour celle-ci ?

J.R – Nos étudiants vont participer à « Sound of Music », au Carré-Les Colonnes, dans le cadre du Festival Novart (les 14 et 15 octobre). Nous sommes accueillis dans 4 théâtres pour des résidences d’une semaine avec des restitutions publiques scolaires et tout public : le Pôle Culturel Ev@sion (Ambarès), l’Entrepôt des Jalles (Le Haillan), le Cuvier-CDC (Artigues), le Théâtre Molière – OARA (Bordeaux). Nous y présenterons des formes musicales et chorégraphiques en écritures croisées avec les étudiants musiciens du PESMD Bordeaux Aquitaine, des performances autour d’une recherche avec un robot, autour des Bacchanales avec l’Université Bordeaux Montaigne… Invités par la DSDEN (Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale) dans plusieurs théâtres du Département, nos étudiants présenteront à un jeune public issu de classes primaires leurs visions de la danse aux travers de courtes pièces chorégraphiques. Et de nombreux autres projets tout au long de l’année, qui seront annoncés sur le site du PESMD Bordeaux Aquitaine et la page Facebook.

TUP_5586

D.E.V – Tout au long de l’année, des master classes sont organisées pour les étudiants afin qu’ils appréhendent « l’univers chorégraphique et pédagogique de personnalités » comme cela est écrit sur le site officiel du PESMD. Pouvez-nous en dire un peu plus sur celles qui se dérouleront cette année ?

J.R – Ces Master Classes en partenariat avec Le Cuvier CDC et vont permettre à nos étudiants de rencontrer les artistes programmés au CDC, de découvrir leurs processus chorégraphiques et pédagogiques. Cette année par exemple, nos étudiants auront la chance de travailler avec Arkadi Zaïdes, Aakash Odedra ou encore Anton Lachky… Parallèlement, le département danse du PESMD Bordeaux Aquitaine, en lien avec la formation continue, propose cette année un premier cycle de conférences et de rencontres sur la danse et la musique. Ces rencontres professionnelles seront ouvertes à nos étudiants. La première, qui se déroulera le 20 octobre aux Archives Départementales de la Gironde, recevra Eugénia Roucher et portera sur la métamorphose de la danse à travers les Métamorphoses d’Ovide.

D.E.V – Pour finir, une question un peu plus « personnelle« . Le ballet classique Le Petit Prince sera présenté au Théâtre Fémina à Bordeaux le 13 novembre prochain (cette création originale a fait beaucoup de bruit lors de sa première mondiale à Albi. Irez-vous le voir ?

J.R – Certainement, avec grand intérêt.

Interview : Meryl Frezal

Crédit photos : C.Goussard – clichés fournis par le PESMD Bordeaux Aquitaine

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *