Patio Flamenco : Un spectacle authentique et puissant pour un voyage au cœur de l’Andalousie !

Mercredi 30 mai dernier, nous nous sommes rendus au théâtre du Gymnase à Paris pour assister à l’ultime représentation de « Patio Flamenco », un spectacle signé Rubèn Molina. La rédac’ de danse-et-vous.com vous dévoile ses impressions.

Ah le flamenco… Difficile de rester insensible à cette danse andalouse puissante aux rythmes uniques ! La rédaction de danse-et-vous.com apprécie particulièrement cette dernière et c’est pourquoi il nous tardait de découvrir Patio Flamenco, le dernier spectacle du danseur Rubén Molina. Avec cette nouvelle création, l’artiste a choisi de présenter au public sa vision moderne du flamenco dans un cadre intimiste et de mettre en lumière ses racines andalouses. La salle affichait complet pour cette ultime représentation qui s’est déroulée le 30 mai dernier et il n’est pas difficile de comprendre ce qui a poussé le public à faire le déplacement !

Dès les premiers pas de Rubèn Molina sur scène, nous avons été époustouflés par la gestuelle intense de ce dernier et par ses chorégraphies puissantes et énergiques. L’artiste vit complètement sa danse, il la ressent dans ses moindres mouvements si bien qu’il semble habité par le personnage qu’il incarne sur scène (nous l’avons noté noté lors du tableau sur l’inquisition espagnole qui fut instaurée en Espagne au XVe siècle). Nous avions la chance d’être assis au premier rang pour ce spectacle ce qui fut un véritable bonheur pour nos yeux puisque nous pouvions capter les moindres gestes de Rubèn Molina; gestes qui étaient accompagnées des chants envoûtants de l’artiste Cecile Evrot et du guitariste Daniel Barba. Nous avons apprécié la présence de ces derniers sur scène avec le danseur mais aussi le fait qu’ils performent parfois en l’absence de Rubèn Molina. Bravo donc à ceux-là qui rythment merveilleusement bien le spectacle !

29028089_1820152968016798_8118595916754420582_n

Patio Flamenco fut une belle surprise que nous ne sommes pas prêts d’oublier à la rédaction. Nous avons été conquis par l’authenticité de cette création pendant laquelle nous avons été envahis de nombreuses émotions. Rubèn Molina prouve que le flamenco (et la danse de manière générale) est un langage international qui peut être compris par tous et il a su particulièrement mettre nos sens en éveil le temps d’une soirée… Merci pour ce voyage au cœur de l’Andalousie ! 🙂

Critique : Meryl Frezal

Crédit photo/vidéo : TDM production 

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *