Misty Copeland, soliste afro-américaine à l’American Ballet Theatre, une véritable success story

Si vous ne connaissez pas encore le nom de Misty Copeland, danse-magazine.com se doit de vous faire le portrait de cette ballerine au parcours hors du commun, une véritable battante qui a toujours voulu une seule et unique chose : faire de la danse classique. On vous en dit plus sur cette jeune femme.

Depuis quelques années et surtout depuis quelques mois, la danseuse Misty Copeland fait particulièrement parler d’elle. La ballerine de 32 ans a un parcours hors du commun qu’elle a souhaité retracer au sein d’un livre autobiographique, « Life in Motion : An Unlikely Ballerina » (comprenez, « La vie en mouvement : une improbable ballerine« ) pendant lequel elle confie le chemin difficile parcouru depuis son adolescence pour arriver à concrétiser ses rêves si ce n’est mieux. Le parcours de la jeune femme est tellement inspirant qu’elle sera même la star d’une émission de télé-réalité « The Misty Copeland Project » et que les droits de son livre ont été achetés pour un futur film ! Issue d’une famille très modeste et d’une grande fratrie composée de six enfants, rien ne prédestinait la jeune femme à un tel avenir. Et pourtant. Misty est la preuve vivante que lorsque’on veut vivre ses rêves, tout est possible. C’est à 13 ans qu’elle décide de se lancer dans la danse classique (ce qui est relativement tard lorsqu’on veut apprendre cette discipline). Néanmoins, même si elle sait que son parcours ne saura pas des plus simples, elle s’accroche et persévère même si elle sait qu’elle n’a pas la le physique très mince des ballerines. De plus, ce ne sera pas le seul obstacle dans sa vie professionnelle. Afro-américaine, Misty Copeland comprend rapidement qu’elle ne sera pas très bien reçue. Dans son autobiographie, elle raconte par exemple qu’elle a entendu ne pas être faite pour le rôle au sein du ballet du « Lac des Cygnes » à cause de sa couleur de peau…

Misty Copeland pour la marque de sport Under Armour

Bien que la colère envahisse la danseuse qui se trouve dans une situation particulièrement injuste, elle persévère dans son art et travaille encore et encore afin de devenir l’une des meilleures. En 2002, elle obtient son premier grand rôle pour « L’Oiseau de feu » d’Alexei Ratmansky mais malheureusement, il se dit que la jeune femme a été prise uniquement pour éviter des polémiques racistes… Là où le parcours de Misty Copeland est particulièrement admirable est qu’elle n’a jamais baissé les bras et ce, même lorsqu’elle avait l’impression que le monde était contre elle. Une force de caractère et une détermination sans faille qui font la personne qu’elle est aujourd’hui. Depuis 2007, elle peut se féliciter d’avoir été nommée danseuse soliste à l’American Ballet Theatre, la première et seule afro-américaine a y être entrée. De plus, elle a pu prendre une autre revanche puisqu’au printemps 2015, elle jouera dans « Le Lac des Cygnes » et pas devant n’importe quel public : on sait que le Président des Etats-Unis Barack Obama sera présent pour cet événement. Pour finir, si vous souhaitez vous procurer le livre autobiographique de Misty Copeland pour tout savoir de la danseuse, c’est ici.

Source : People/L’Express

Crédit : © Under Armour

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *