Marie-Claude Pietragalla au cœur d’une polémique à Bagnolet

La danseuse et chorégraphe Marie-Claude Pietragalla est au cœur d’une polémique. En effet, cette dernière loue des locaux à Bagnolet qui sont eu-mêmes sous-loués à des compagnies de danse pour une activité commerciale. Le problème ? Le loyer très bas qu’elle paye. danse-magazine.com fait le point sur l’affaire. 

Vous connaissez sans doute Marie-Claude Pietragalla que vous pouvez voir à la télévision en tant que membre du jury de Danse avec les stars 5, la fameuse émission de TF1 mais aussi et surtout, une grande danseuse et chorégraphe française. Malheureusement, celle-ci ne fait pas l’actualité pour ses talents de danseuse ou du juge mais pour une raison plus… Financière ! En effet, des parents d’élèves d’une école située à Bagnolet ont décidé de lancer une pétition contre elle. Depuis six ans, elle occupe des locaux avec sa compagnie qu’elle loue pour la modique somme de 1000 euros à la mairie de Bagnolet. Il faut savoir que ces locaux en question font pas moins de 400 m² ! Cependant, ce n’est pas le seul élément qui fait polémique : elle sous-loue ces locaux à d’autres compagnies et école de danse ce qui constitue donc une véritable activité commerciale.

© Romain Perrocheau/ AFP/Archives
© Romain Perrocheau/ AFP/Archives

Pourquoi des parents d’élèves interviennent-ils dans cette affaire ? 

Non loin des locaux loués par Marie-Claude Pietragalla se situe une école, l’école Jules Ferry, qui manque de place puisque la cantine est petite et qu’il n’y a pas assez d’espace pour toutes les classes. Ainsi, les parents estiment qu’ils ont le droit de dénoncer cette situation comme une mère de deux enfants de cette école qui a déclaré à France info : « […] Cet espace a été promis à plusieurs reprises par l’actuel maire de Bagnolet au cours de la campagne municipale et aussi lors de réunions publiques où le maire a bien redit que la dénonciation du bail de Mme Pietragalla était partie ou allait partir et que ces locaux seraient attribués à des espaces collectifs de l’école à partir de la rentrée 2015 […] ». Alors que le maire de la ville, Tony di Martino, se trouve dans une situation pour le moins embarrassante, une pétition a été lancée afin que ces locaux en question soient utilisés pour l’école comme cela avait été convenu au départ. La chorégraphe finira-t-elle par quitter les lieux pour donner raison aux parents d’élèves ? Affaire à suivre…

Source : France Info

Crédit : Romain Perrocheau/ AFP/Archives

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *