La Pole Dance aux Jeux Olympiques de 2020 ?

La Pole Dance pourrait-elle enfin sortir du cliché selon lequel il s’agit simplement de se trémousser sur une barre pour séduire ? Alors que les championnats de pole dance ont eu lieu en Suisse ce samedi, il se dit que le sport rêve plus grand : des J.O de 2020. danse-magazine.com vous en parle. 

Il n’a pas si longtemps, une vidéo qui défend la pole dance a fait le buzz sur la Toile. Suite à la diffusion de celle-ci, nous avons souhaité en savoir plus ce sport qui commence tout juste à être considéré comme tel et à sortir des clichés de la strip-teaseuse qui se déhanche sur une barre en métal. La créatrice du groupe « Happy pole dance project« , Sonia, s’est confiée à nous et nous en a dit plus sur cette discipline qui est beaucoup plus physique qu’on ne le croit et qui reste globalement méconnue du public. Si vous n’avez pas lu son interview ou que vous souhaitez la revoir, vous pouvez le faire ici ! Ce week-end à Genève en Suisse se déroulait les championnats de pole dance (c’est la deuxième édition) et c’est Sandra de Sloovere qui a été sacrée championne. Pour vous montrer que la pole dance est loin des clichés que nous avons l’habitude d’entendre, danse-magazine.com vous propose de visionne ci-dessous la vidéo de sa prestation. Comme vous pouvez le constater, il n’y a rien de vulgaire. La taille des brassières et des shorts est même contrôlée pour éviter toute forme de vulgarité. Pendent quatre minutes, les sportifs réalisent des figures imposées et nul doute que ces minutes doivent être intenses. Bien que les clichés soient toujours présents dans l’esprit de beaucoup de personnes, notre championne 2015 (qui était d’ailleurs vice-championne l’année dernière) a affirmé : « Les clichés, je m’en fous […] Il y en a de moins en moins« . Preuve en est que la vision du pole dance change puisque des démarches ont été engagées pour proposer la pole dance au Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 !

Source : 20min.ch 

 

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *