Le Lac des cygnes : La Scala de Milan de retour à Paris pour un ballet poétique et gracieux , notre critique !

Samedi 12 novembre dernier, nous nous sommes rendus au Palais des Congrès de Paris pour revoir Le Lac des cygnes avec le fameux ballet de la Scala de Milan. danse-et-vous.com vous dévoile ses impressions sur ce spectacle plein de poésie. 

Oui, ce n’est pas la première fois (et certainement pas la dernière) que nous assistons à une représentation du ballet Le Lac des cygnes à la rédac’ de danse-et-vous.com et pour cause. Celui-ci est un classique dont ne nous lassons pas tant son histoire et la musique poétique de Tchaïkovsky sont incontournables. Ainsi, lorsque nous avons eu connaissance que six représentations exceptionnelles par la Scala de Milan allaient être présentées au Palais des Congrès de Paris, nous savions que nous serions de la partie. Nous nous sommes donc rendus à la représentation du samedi 12 novembre dernier pour découvrir la mise en scène signée Alexeï Ratmansky (qui a notamment connu le succès grâce à sa mise en scène du ballet La Belle au Bois Dormant). Quant aux costumes et décors de Jérôme Kaplan, nous ne pouvons ne pas les évoquer. En effet, nous avons notamment été conquis par les costumes des cygnes (moins par ceux de l’ensemble des artistes lors de la première scène) mais aussi par le décor plutôt moderne.

Côté chorégraphies, il est clair que les visages étaient très expressifs (on le voit notamment lorsque le Prince se rend compte qu’il s’est fait berner et qu’il a été séduit par le cygne noir) mais aussi que les pieds des danseurs étaient incroyablement précis ce qui donnait beaucoup de liberté et de grâce à leurs mouvements. D’ailleurs, bien qu’il y ait de nombreux artistes sur scènes, le bruit de leurs pas était particulièrement légers, ils semblaient même voler par moment !

nicoletta-manni-timofej-andrijashenko-e-il-corpo-di-ballo-ph-brescia-e-amisano-teatro-alla-scala-515_k65a9672-x

nicoletta-manni-timofej-andrijashenko-mick-zeni-ph-brescia-e-amisano-teatro-alla-scala-520_k65a9682-x

Notons également que cette représentation n’aurait pas été aussi agréable si l’orchestre n’avait pas été présent (bravo au chef d’orchestre Rossen Milanov pour avoir merveilleusement guidé ses musiciens). Entendre les musiques de Tchaïkovsky est toujours un véritable moment de plaisir et quand elles sont superbement bien jouées, on ne peut que les apprécier…

Enfin, si vous souhaitez voir une nouvelle fois Le Lac des Cygnes, sachez que le ballet et l’orchestre de l’opéra national de Russie assureront des représentations un peu partout en France dès février 2017 ! 🙂

Critique : Meryl Frezal

Crédit photos : Aramé Production 

 

 

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *