La Légende du Roi Arthur : Découvrez notre critique du spectacle musical !

Samedi dernier, la rédac’ de danse-et-vous.com a assisté à une représentation du spectacle « La Légende du Roi Arthur » et comme toujours, nous vous disons ce que nous avons pensé de celle-ci.

Avant de vous dire ce que nous avons pensé du spectacle musical « La Légende du Roi Arthur« , peut-être est-il bon de revenir sur ce mythe du futur roi de grande et petite Bretagne que nous connaissons tous plus ou moins ?! Merlin, le conseiller du roi, a fait en sorte qu’Arthur soit à la tête du royaume. Après avoir réussi à retirer la fameuse épée Excalibur de son fourreau de pierre, il a épousé Guenièvre (fille de Léodegan de Carmélide) puis il a fondé la Table Ronde (en réunissant les meilleurs chevaliers à ses côtés dont Lancelot qui tombera amoureux de son épouse) afin que ses disciples se lancent dans la Quête du Graal (qui s’apparente à une coupe sacrée). On ne va pas vous détailler les aventures d’Arthur mais ce que nous avons pu constater samedi 26 septembre lors du spectacle musical, c’est que le scénario s’est plutôt bien inspiré à l’histoire originale. C’est parti pour notre critique détaillée de « La Légende du Roi Arthur » !

Quelques minutes avant que le spectacle ne prenne place, il a été proposé à quelques spectateurs de retirer la fameuse épée de la roche afin de faire patienter le public et cette idée fut fort sympathique. Lorsque le spectacle a commencé, les comédiens ont surgi du public avant de rejoindre la scène. Le personnage Méléagant (interprété par Fabien Incardona) tente de retirer l’épée de la roche, sans succès. D’ailleurs, l’artiste a été l’un des plus fameux du spectacle selon nous ! La suite, vous la connaissez : Arthur rend l’impossible possible et la retire; à noter qu’il y parvient vraiment facilement. Visuellement, le spectacle musical en met plein la vue. La mise en scène de Giuliano Peparini est soignée et l’usage de la technologie (avec les écrans pour représenter les décors) est bien pensé. L’histoire continue : Arthur (interprété par Florent Mothe) passe de jeune écuyer à jeune Roi de Bretagne. Toutefois, Méléagant ne renoncera pas aussi facilement au trône et préparera secrètement sa vengeance. Le protégé de Merlin va faire la rencontre de Guenièvre (Camille Lou) et ces deux-là vont tomber amoureux. D’ailleurs, nous avons globalement été déçus par les costumes de celle-ci mais ça, c’est une question de goût sûrement (sa robe bleue nous a fait penser à un mixte de Daenerys de Game of Thrones et de la Reine des Neiges) !

11250028_975124489213999_8545286696718003992_n

 Fabien Incardona a livré une prestation sans fausse note

Débarque alors le personnage de Morgane (interprété par Zaho) qui est la demi-sœur d’Arthur. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est sexy ! Robe argentée fendue sur les côtés et bottes à talons hauts sont de rigueur. Vous vous en doutez, sa venue ne présage rien de bon. Lorsqu’elle était âgée de 5 ans, elle a surpris Uther Pendragon, le roi de Bretagne, abuser de sa mère en prenant l’apparence de son père. Traumatisée et pleine de colère, elle fait son possible pour réussir à intégrer la Cour d’Arthur et prépare sa vengeance : elle va abuser de son frère en prenant l’apparence de Guenièvre et tomber enceinte. Globalement, nous n’avons pas été convaincus par la performance de Zaho qui n’accentuait pas assez le côté maléfique de son personnage…. La première partie se clôt avec l’arrivée d’un nouveau personnage, Lancelot (incarné par Charlie Boisseau) qui tombe amoureux de la femme d’Arthur et est fait chevalier de la Table Ronde.

12032724_977896548936793_61348310705466317_o

 Arthur et Guenièvre, une histoire d’amour troublée par l’arrivée de Lancelot

Arthur et Guenièvre se marient avant que les chevaliers ne partent à la Quête du Graal. La Reine prend conscience de ses sentiments pour Lancelot mais les tourtereaux ne peuvent révéler leur amour au grand jour. C’est alors que Méléagant marque son grand retour et fait enlever Guenièvre qui pensait que son amant allait la rejoindre. Lancelot part à sa rescousse, plus déterminé que jamais. Il se met à chanter la chanson « Wake Up » et on vous l’accorde, ce n’est pas le titre que nous avons préféré du spectacle… Le chevalier va tuer Méléagant et nous avons apprécié la scène qui célèbre sa victoire avec les claquettes qui ont résonné au sein du Palais des Congrès ! Le spectacle se termine avec Arthur qui espère pouvoir pardonner à sa femme d’être tombée amoureuse d’un autre alors que certains la condamnaient déjà à mourir.

Globalement, nous n’avons pas passé un mauvais moment pendant le spectacle mais nous n’avons pas été totalement séduits non plus. Le style de la mise en scène nous a beaucoup fait penser au spectacle musical Robin des Bois pour les effets et certains étaient particulièrement réussis (on pense au visage de Morgane qui était placardé sur les écrans et qui nous faisait rappeler celui de la Méchante Reine de Blanche-Neige). Toutefois, l’histoire d’amour entre Guenièvre et Lancelot était un peu trop « gnangnan » à notre goût ce qui est dommage. Bref, c’est un avis mitigé que nous donnons à ce spectacle bien qu’il y ait de bons éléments !

Critique : Meryl Frezal

Crédit photos : Nathalie Robin/Decibels Productions et Dove Attia

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *