Got to dance : Émission 4, les auditions sont terminées et les équipes formées ! (Résumé)

Ce soir était diffusée la dernière émission de Got to dance avant les demi-finales. Quels sont les candidats qui ont réussi à convaincre les mentors qu’ils avaient leur place au sein de l’aventure ? danse-magazine.com vous dévoile son récap’.

La semaine dernière, la rédaction de danse-magazine.com vous a proposé de lire son résumé de l’émission 3 de Got to dance. Le niveau des candidats est de plus en plus haut et pour la suite de la compétition, les juges sont d’autant plus exigeants ! Pour désigner le meilleur danseur, Mia Frye, Stéphane Jarny et David Carreira veulent être stupéfaits par les chorégraphies des candidats. Une jolie prestation ne leur convient plus puisque leurs équipes se complètent au fur et à mesure et ils souhaitent avoir les meilleurs pour emmener le groupe ou le danseur qui pourra remporter la belle somme de 50.000 euros.Plus tôt dans la journée, la chaîne a dévoilé en exclusivité via son site officiel la prestation des Master Kids qui nous a donné l’eau à la bouche. Ont-ils été retenus suite à leur performance ? Quels ont été les meilleurs danseurs de la soirée ? C’est parti pour notre récap’ hebdomadaire de Got to dance !

Master Kids, le groupe qui porte très bien son nom ! 

Nous vous en avons parlé un peu plus haut, les Master Kids sont les premiers danseurs à être passés sur la scène du programme pour ce quatrième prime. Le moins que l’on puisse dire, c’est que lorsque leur chorégraphie a explosé sur la chanson « Respire » de Shy’m, nous sommes restés bouche bée et ce, notamment parce que malgré leur jeune âge, ces danseurs n’ont rien à envier aux plus grands ! Leur prestation a convaincu l’ensemble des mentors qui ont souligné leur « travail très juste » comme l’a souligné Mia Frye. Toutefois, c’est avec Stéphane Jarny qu’ils ont choisi de poursuivre l’aventure.

PHO17ded016-0938-11e5-8ec6-ae81fe548698-805x453

Eric, le doyen qui a le funk dans la peau

Le doyen de la compétition a-t-il su montrer l’étendue de son expérience et de son talent ? Celui-ci voulait « casser la baraque » et ce qui est certain, c’est qu’il a déployé toute son énergie pendant sa performance ! Au niveau de la chorégraphie, nous aurions aimé voir quelque chose de plus élaboré mais son sens de l’humour nous a donné le sourire. Le jury et surtout Stéphane Jarny, n’a pas été embarqué dans l’univers du danseur et il lui a attribué une étoile rouge. Eric n’a donc pas continué la compétition.

Saleina et Pilou, l’émotion au coeur de leur danse

Les Belges souhaitaient transmettre une certaine émotion pendant leur prestation ce qu’ils ont réussi sans soucis. Avec leurs nombreuses pirouettes et leurs mouvements qui les rapprochaient toujours plus, nous avons été séduits par leur travail tout comme les mentors. Leur mise en scène a été saluée et nous sommes ravis qu’ils poursuivent l’aventure. Deux nouveaux talents rejoignent donc l’équipe  de Stéphane Jarny.

Tonbee, le danseur de hip hop qui maîtrise son art

Tonbee est un danseur de hip-hop doté d’un univers bien à lui. Avec douceur et justesse, il a su dévoiler son talent au public ainsi qu’au jury. Sans surprise, tous les membres du jury ont salué sa performance. Mia Frye a même versé quelques larmes, ne pouvant retenir son émotion : « C’était puissant, je suis bouleversée […] C’était tellement vrai, tellement sincère, je t’aime quoi » a-t-elle déclaré. Tonbee a choisi de rejoindre Mia qui a été très touchée par sa décision.

 Sacha et Pauline, rock acrobatique

Les danseurs de rock acrobatique savent malgré leur jeune âge qu’ils ne pourront pas poursuivre leur carrière à cause des études qui les attendent. Leur passage à Got to dance a-t-il été le dernier ? Leurs acrobaties étaient originales et travaillées mais on a senti quelques pas hésitants de leur part. Lorsque nous avons vu trois étoiles rouges de la part du jury, nous avons été un peu déçus mais il est vrai que la chorégraphie des jeunes gens n’était pas totalement maîtrisée.

Tidgy, le danseur qui combat les préjugés

Passionné de danse, Tidgy a souhaité montrer que bien que certaines personnes n’aient pas cru en lui, il est fier de là où il en est aujourd’hui. Lors de sa chorégraphie, celui-ci a manqué de précision ce qui est ce qu’il lui fait sans aucun doute le plus défaut aujourd’hui. Mia Frye a été touchée par sa prestation bien qu’elle n’ait pas été totalement juste : « Tu es l’incarnation de la générosité » lui a-t-elle dit. Cependant, cela ne lui aura pas suffit pour poursuivre l’aventure.

Les LolHipHop ont mis le feu au plateau !

Ces huit danseuses âgées de 8 à 14 ans ont fait preuve d’une énergie sans faille tout le long de leur chorégraphie et surtout, elles ont su mêler différents styles de danse ce que nous avons apprécié. Les mentors ont eux aussi été séduits par leur univers et leur talent. Nous n’avons pas été étonnées lorsque les LolHipHop ont choisi Mia Frye tant une connexion semblait évidente entre elles !

Delphine et Mathieu, une choré’  de lyrical jazz qui a sonné juste

Ce duo formé depuis quelques mois seulement a-t-il réussi à convaincre les mentors ? Leur chorégraphie était gracieuse et la complicité entre les jeunes gens était indéniable. Les jurés ont apprécié leur performance puisqu’ils ont tous accordé une étoile dorée à Delphine et Mathieu. Ces derniers ont choisi d’intégrer l’équipe de David, on a hâte de voir leurs prochaines prestations.

Alliance Artistique, le popping pratiqué en famille

La particularité de ces danseurs est qu’ils sont tous membres de la même famille. De plus, lorsqu’on voit leurs costumes, on ne s’attend pas à ce qu’ils se mettent à pratiquer le popping ! Force est d’admettre que leur mise en scène était particulièrement réussie et que les danseurs semblaient s’être transformés en de véritables pantins… Cependant, Stéphane Jarny leur a donné une étoile rouge et ce, parce qu’il pense n’a rien à apporter à ce groupe ! Néanmoins, il a changé d’avis face aux arguments de Mia et David. Les danseurs ont choisi la chorégraphe pour poursuivre la compétition.

Alessia et Mathieu de retour dans un an ?

Alessia et Mathieu font partie de nos chouchous de l’aventure et ce, notamment parce que nous apprécions beaucoup la danse sportive et qu’ils la représentent bien. Nos champions d’Alsace ont livré une prestation très originale et pleine de talent. Cependant, celle-ci n’a pas convaincu Mia Frye  qui pense que le duo manque légèrement d’expérience pour poursuivre l’aventure. Même si ils ne poursuivent pas l’aventure, ils ont eu de beaux compliments de la part des juges !

Abdoulaye, une chorégraphie remplie de poésie

Abdoulaye est un danseur hip-hop de formation mais il s’est inspiré de nombreux styles de danse pour définir le sien, le tetris waving. Contrairement aux autres candidats, il a tout misé sur une prestation improvisée ce qui était très risqué à ce stade de la compétition. Stéphane Jarny a été séduit par son univers très poétique mais cela n’a pas suffit à Mia Frye et David Carreira.

Melting Force, quand l’union fait la force

Ce groupe aime repousser ses limites pour aller encore et toujours plus loin. Lors de leur passage, nous avions l’impression d’être en plein battle; les danseurs étaient sur le ring de Got to dance et ils se sont battus pour… Accéder avec succès aux demi-finales ! Face à l’enthousiasme du jury, c’est finalement David qui a été choisi pour les coacher, nul doute que Mia était très déçue.

Kelian et Elise, un  boogie woogie frais et convaincant

Le duo a-t-il swinguer comme il se devait pour leur choré’ de boogie woogie ? Ce qui était évident, c’est que les danseurs maîtrise vraiment leur art et bien qu’ils aient sûrement de nombreuses choses à apprendre à l’avenir, ils ont su nous épater ! Leur approche de la danse a notamment séduit David Carreira ainsi que Mia Frye qui s’essayerait bien à quelques pas de boogie… Toutefois, les jeunes gens ont choisi Stéphane pour continuer l’aventure !

Laura Nala, une choré’ New Style en demi-teinte

Laura Nala a su transmettre sa passion de la danse avec une chorégraphie pleine d’énergie et avec le sourire aux lèvres tout au long de sa prestation. Néanmoins, cela n’aura pas été suffisant pour Mia Frye qui regrette que l’espace n’ait pas été assez occupé par la jeune femme. Nul doute qu’avec une mise en scène différente, elle pourrait dévoiler toute l’étendue de son talent…

Les MDT et leur univers particulier

Les trois danseurs ont mis l’ambiance sur le plateau de Got to dance. Chorégraphie travaillée, pas quasi maîtrisés, qui a bien pu leur résister ? Pas le public ni la rédac’ de danse-magazine.com, c’est certain ! Le jury a lui aussi succombé à leur prestation et c’est avec David Carreira qu’ils vont poursuivre la compétition.

>> Rendez-vous la semaine prochaine pour le début des demi-finales les amis ! 🙂

Résumé : Meryl Frezal

Crédit photos : TMC/Got to dance

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *