Got to dance : Émission 3, les mentors de plus en plus exigeants, notre résumé !

La compétition Got to dance continue ! Les demi-finales approchent, quels sont les participants qui parviendront à y accéder ? Comme chaque mercredi, la rédaction de danse-magazine.com a suivi le programme et on vous fait le récap’ de ce qu’il s’est passé ce soir.

La semaine dernière, danse-magazine.com vous a fait le résumé de la deuxième émission de Got to dance pour laquelle nous avons vu de belles prestations. En effet, on se souvient de la performance de la jeune Elysha par exemple qui a tout simplement fait craquer le jury (et en particulier Mia Frye) mais encore celle du groupe la bourrée montagnarde. Bien que ce dernier n’ait pas été retenu, cela n’empêche qu’ils ont su mettre l’ambiance sur le plateau de l’émission si bien que Stéphane Jarny et David Carreira se sont même essayés à une figure ! On pense notamment aux danseurs de hip-hop et contemporain Simhamed et Kévin qui ont failli quitter l’aventure mais c’était sans compter sur les deux hommes du jury qui ont convaincu la chorégraphe de changer son vote… Avons-nous eu de belles surprises ce soir ? Sans plus tarder, on vous livre le résumé des prestations de la soirée, c’est parti les amis !

CIMMzU7W8AEHsns

Little Monsters, un univers entre hip-hop et horreur

Les jeunes danseuses sont-elles de véritables petits monstres comme elles se définissent elles-mêmes ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que celles-ci ont du pep’s ! Leur énergie a même fait se lever Mia qui a dansé pendant leur prestation suivi des autres mentors.  Vous l’aurez compris, ils ont été conquis par l’univers et le talent des Little Monsters et le groupe a choisi de rejoindre la chorégraphe. Nul doute que ces jolis monstres nous réservent de belles surprises pour les demi-finales…

Alison et Greg, un modern jazz trop énergique ?

Le duo souhaitait faire découvrir plusieurs univers lors de leur passage. Alison et Greg aiment rire et espérait transmettre leur joie de vivre. Toutefois, la chorégraphie des danseurs ne nous a pas séduite. La mise en scène manquait peut-être d’une certaine rigueur, le tout nous a semblé un peu brouillon. Bien que leur prestation ait été originale, elle n’a pas convaincu le jury (Mia et Stéphane leur ont donné une étoile rouge mais ont tout de même noté le travail fourni par les artistes). Les jeunes gens n’ont donc pas poursuivi l’aventure !

Family Crew, une choré’ maîtrisée !

Pour cette première compétition en France, le Family Crew (originaire de Belgique) voulait « s’amuser et transmettre beaucoup de choses au public et au jury ». Chorégraphie et mise en scène travaillées, le groupe a su montrer l’étendu de son univers sur le plateau de l’émission. Nous avons été séduits ! Ce fût également le cas de David Carreira qui s’est dit « bouleversé » par leur performance. Les mots de celui-ci ont su toucher le groupe qui a choisi de rejoindre son équipe.

La petite compagnie, la danse dépasse le handicap

Les jeunes femmes nous ont touché dès leur portrait car l’une d’entre elles, Sandra, a eu unaccident et a perdu sa jambe droite. Toutefois, elles ont continué à danser ensemble malgré tout. La chorégraphie qu’elles ont présenté au jury est d’ailleurs la première qu’elles ont réalisé après l’accident de la jeune femme. La complicité entre les danseuses était bouleversante mais malgré tout, Mia n’a pas accordé d’étoile dorée puisque celle-ci a consciente que leurs performances sont limitées par rapport à d’autres concurrents.

Strip-ID, une performance séduisante

La chorégraphie du groupe était très bien élaborée et les différences de rythme nous ont séduit. Les mentors aussi ont apprécié à l’unanimité leur performance qui était très fluide et harmonieuse comme l’a précisé Stéphane Jarny. Mia était hypnotisée par l’un des danseurs, Kendji, si bien qu’elle a livré quelques pas sensuels avec lui sur scène (celui-ci semblait quelque peu gêné au passage). Toutefois, le groupe n’a pas choisi Mia mais Stéphane Jarny pour la suite.

Margot et Marvin, un boogie woogie juste mais séduisant

Margot et Marvin sont de jeunes compétiteurs « inséparables ». Bien que leur performance soit un peu jeune, force est d’admettre que la chorégraphie des jeunes gens nous a plu ! Le mélange des différents styles de danse était original même si celui-ci n’était pas totalement maîtrisé. Bien sûr, il n’ont pas été sélectionnés pour poursuivre la compétition mais David Carreira a tenu à leur accorder une étoile dorée pour les « encourager ».

Michael, un performeur fan de Michael Jackson

Ce danseur de popping passionné par l’univers de la défunte star de la pop Michael Jackson était plus motivé que jamais avant son passage sur scène. A-t-il réussi à séduire le jury ? L’introduction de sa prestation était un peu longue mais la suite de sa choré’ valait le coup d’œil dans la mesure où le jeune homme a beaucoup de talent. Toutefois, la mise en scène était un peu décousue… Enfin, cela n’a pas empêché Michael de recevoir les trois étoiles dorées du jury ! Le danseur a choisi Mia pour poursuivre la compétition !

Compagnie JCDM, une belle mise en scène

La grâce de ces danseuses était indéniable. Elles ont su apporter un certain rythme à leur chorégraphie qui était très juste.C’est donc sans surprise qu’elles ont été sélectionnées pour continuer l’aventure. Toutefois, nous avons été surpris de voir qu’elles ont choisi David Carreira comme mentor, lui qui s’est défini lui-même comme quelqu’un qui connait peu l’univers du ballet.

Ambrine et Kévin, un waacking convaincant !

Le duo danse ensemble depuis deux ans et a souhaité montrer ce qu’il pouvait faire. La chorégraphie des jeunes gens était plaisante mais force est d’admettre qu’Ambrine s’est plus démarquée que son partenaire. Leur énergie a su séduire les mentors et il a désigné Mia pour continuer à progresser.

The Rookies ont mis le feu au plateau

Les danseurs ont dévoilé leur univers bien à eux avec une chorégraphie qui change de celles qu’on peut voir habituellement dans le hip-hop. Ils ont conquis le jury mais c’est bien dans l’équipe de David Carreira qu’ils vont continuer à se dévoiler pour la suite de Got to dance !

Alexinho, un danseur trop solitaire pour le jury

Alexis (que nous vous avons déjà présenté sur notre site si vous nous lisez de manière assidue !) a livré une prestation qui n’a pas séduit le jury. Pourtant, son univers a été apprécié par les mentors mais ils lui ont reproché de se comporter comme si il était seul sur le plateau. Toutefois, ils l’ont encouragé à continuer et à persévérer dans sa voie.

Dana Mussa, la danseuse d’ethno ballet 

La danseuse professionnelle a dévoilé une prestation pour le moins peu commune. Entre des pas de danse classique et des mouvements brutes, Dana Mussa ressemblait à une guerrière en pleine lutte. L’etno ballet se caractérise par un mélange entre la danse classique et les danses rituelles, un style méconnu qu’elle n’a pas hésité à expliquer à Stéphane Jarny d’ailleurs. Malgré une performance digne de ce nom, elle n’a pas été choisie pour poursuivre la compétition.

Taz, le jeune talent de breakdance

La passion de ce jeune danseur de breakdance s’est ressentie sur le plateau mais bien qu’il soit doué, sa mise en scène n’était pas assez rigoureuse. D’ici quelques années, nul doute qu’il aura acquis l’expérience nécéssaire pour savoir canaliser son énergie afin de ne pas être essoufflé à la fin de sa prestation.

Happy Brothers, une danse mime qui donne la pêche

Les deux frères ont toujours baigné dans la danse puisque leurs parents étaient danseurs. Entre humour, mélange des genres et chorégraphie décalée, nous avons été conquis par leur univers tout comme les membres du jury. Le duo a décidé de continuer l’aventure aux côtés de David Carreira, on a hâte de voir la suite !

Arnaud, un danseur de breakdance qui impressionne

Arnaud s’est produit en solo et dès le départ, il a impressionné le public de par ses figures. Celui-ci semble pouvoir tordre n’importe quel membre de son corps tel un élastique ! Toutefois, nous avons trouvé regrettable qu’il mise tout sur ses figures sans trop se préoccuper de la mise en scène de sa performance… Enfin, cela n’a pas empêché les mentors de lui accorder trois étoiles dorées ! Il a choisi de poursuivre l’aventure avec Stéphane Jarny qui a été le plus critique envers sa performance mais sans nul doute le plus juste.

Alors, quelle a été votre performance fétiche ce soir ? 🙂

Résumé : Meryl Frezal

Crédit photos : TMC

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *