Festival TransAmériques 2015 : Les Dancing Grandmothers de Séoul font le show !

Hier a débuté le Festival TransAmériques 2015 qui est un rendez-vous entre danse et théâtre. Pour cette neuvième édition qu a pris place à Montréal, des danseuses pas comme les autres étaient attendues : les Dancing Grandmothers de Séoul. danse-magazine.com vous parle de ces mamies pleines d’énergie.

Connaissez-vous le Festival TransAmériques ? Si non, ne vous inquiétez pas, danse-magazine.com vous explique tout à propos de celui-ci. Celui-ci est intéressant à découvrir dans la mesure où il mêle différentes disciplines mais aussi plusieurs courants artistiques. C’est un festival contemporain qui vise à montrer ce qu’est l’art à notre époque et plusieurs œuvres sont donc proposées au public. D’ailleurs, le but de cet événement est également de favoriser les échanges entre les artistes et ce public qui vient les voir. Pour se faire, des débats et des tables rondes sont organisés mais également des ateliers afin qu’au-delà d’un simple loisir, l’art soit aussi sujet de questionnements. Voilà ce que le directeur artistique Martin Faucher tente de faire de cet événement avec son équipe et les artistes présents. Tous les âges peuvent trouver leur compte pendant ce festival et si nous précisons cela, c’est parce que nous souhaitons vous parler aujourd’hui des Dancing Grandmothers originaires de Séoul qui ont entre 70 et 85 ans. Celles-ci étaient très attendues pour faire le show et Marie-Hélène Falcon, ex-directrice du FTA, a déclaré que ce spectacle devait être en ouverture du festival : « Dancing Grandmothers est un spectacle hautement divertissant, c’est une grande fête, mais il porte aussi un propos qui m’interpelle. Il y est beaucoup question de transmission culturelle, de la place faite au troisième âge dans nos sociétés, de la place accordée au féminin. On en sort enthousiasmé, ému, et en même temps habité par une réflexion » selon ses dires relatés par nos confrères du site l’Actualité.

Quant à la chorégraphe, danseuse, metteure en scène et scénographe Eun-me Ahn, elle était ravie de venir avec ses artistes à Montréal : « Quand elles dansent, elles ne sont ni âgées ni jeunes, même si elles semblent parfois agir comme des adolescentes. L’important, c’est que l’énergie qu’elles possèdent doit continuer de se propager, doit continuer d’exister dans notre société […] ». De plus, elle définit les douze danseuses de la façon suivante : « Ce n’est pas un spectacle à propos des grands-mères, c’est au sujet de grands-mères qui dansent. L’idée est de respecter leur rythme, leur énergie. Si on demandait aux grands-mères de danser comme les danseurs modernes, elles en mourraient ! ». En voilà une belle façon de montrer que peu importe l’âge, on peut encore être en forme et danser sans soucis ! D’ailleurs, preuve en est avec une vidéo de ces Dancing Grandmothers que nous vous dévoilons ci-dessus. Alors, ça vous en bouche un coin toute cette énergie, non ?!

Source : FTA/L’Actualité

Crédits photo/vidéo : Youtube Montréal FTA/Capture d’écran vidéo

 

 

 

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *