Être ou Paraître : Quand le corps danse et sublime les mots, notre critique !

Vendredi 10 février dernier, nous nous sommes rendus au théâtre Hébertot à Paris pour assister à une représentation du spectacle Être ou Paraître chorégraphié et mis en scène par Marie-Claude Pietragalla. Il nous tardait de le découvrir et une chose est sûre : la rédaction de danse-et-vous.com a été subjuguée par ce qu’elle a pu voir…

Le métier de journaliste implique de savoir faire danser les mots pour rendre compte de la façon la plus juste d’une information, d’un spectacle ou autres. Ainsi, il n’est pas toujours aisé de parvenir à témoigner avec exactitude de ce que nous pensons, ce que nous ressentons. Toutefois, parce que nous sommes passionnés par l’écriture et bien sûr par la danse, nous faisons notre possible pour y parvenir.

La passion. C’est un élément essentiel qu’il faut avoir en soi pour parvenir à faire partager ce que nous ressentons. Ce qui est certain, c’est que c’est de cette passion pour la danse, le théâtre et le langage du corps qu’est né le spectacle « Être ou Paraître ». Pour cette création, Marie-Claude Pietragalla a choisi de magnifier la poésie des auteurs Aragon et Shakespeare pour donner naissance à un spectacle intense pour lequel Julien Derouault danse et joue la comédie. Accompagné au piano par le talentueux Yannaël Quenel [ndlr, celui-ci travaille régulièrement avec les artistes cités plus haut depuis 2012], Julien Derouault nous a une nouvelle fois subjugué par son talent, par la maîtrise de sa diction mais aussi et surtout par l’intensité avec laquelle les mots ont été sublimés par l’expression corporelle de cet artiste dont le corps tout en muscles exprimait tantôt la souffrance (comme lors du premier tableau lorsqu’il est attaché à une corde et qu’il essaye d’attraper une couronne) tantôt la folie.

Cependant, nous avons également ri à plusieurs reprises pendant ce spectacle. En plus de son expression corporelle qui fait de lui un grand danseur, Julien Derouault a un talent de comédien incontestable [ndlr, notons qu’en 2013, il a suivi une formation d’acteur au cours Florent]. Nous pensons par exemple à sa chorégraphie du robot qui fut un moment que nous avons particulièrement apprécié.

Comment être et ne plus paraître ? Voilà la véritable question qui est posée tout au long de ce spectacle que nous ne pouvons que vous conseiller d’aller voir si vous en avez l’occasion. Croyez-nous, vous ressortirez conquis de la salle de spectacle. Toutes les dates sont complètes exceptée celle de Lavelanet (09) le 14 mars prochain. Vous savez ce qu’il vous reste à faire ! 🙂

Critique : Meryl Frezal

Crédit photo/vidéo : Théâtre du Corps 

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *