Énooormes : Une comédie musicale pétillante sur la grossesse, notre critique !

Il y a quelques jours, la rédaction de danse-et-vous.com s’est rendue à la générale de presse du spectacle « Énooormes » au théâtre Trévise à Paris. On vous dévoile sans plus tarder ce que nous avons pensé de cette comédie musicale. 

Cela faisait quelques mois que nus attendions avec impatience de découvrir le spectacle Énooormes. En effet, il nous tardait de découvrir comment est-ce que les producteurs de cette comédie musicale allaient évoquer le thème de la grosesse. De plus, nous étions curieux de voir le trio Marion Posta/Cécilia Cara/Anais Delva réuni et d’en savoir davantage sur comment est-ce que leur personnage allait vivre leur grossesse. Ces dernières sont amies dans la pièce et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ont des personnalités bien distinctes ! Entre Cécilia Cara (alias Capucine) qui incarne une jeune femme BCBG très croyante pleine de principes, Anais Delva (Mia) qui est particulièrement dynamique et excentrique et Marion Posta (Barbara) qui est une quadragénaire bien dans sa peau passionnée de mode, on ne risquait pas de s’ennuyer ! Alors, comment ont-elle réagi lorsque les trois amies ont appris leur grossesse et surtout, comment ont-elles vécu celle-ci ?

enooormes

La grossesse et ses changements

Cela va de soi : une grossesse change beaucoup de choses dans la vie d’une femme et les trois protagonistes de la pièce n’ont pas mis bien longtemps à s’en rendre compte ! Tout le long du spectacle, on observe les divers aléas auxquels sont confrontées les protagonistes au fil des mois. Entre les changements d’humeurs, le quotidien qui est bouleversé (Mia ne peut plus se rendre à son cours de tai-chi par exemple), les envies de nourriture, les nausées, les insomnies, la prise de poids… Difficile d’avoir envie d’avoir un enfant quand on voit les nombreuses difficultés auxquelles sont confrontés les personnages. Précisons que ces derniers évoquent ces aspects contraignants de la grossesse avec beaucoup d’humour et que nous avons ri plus d’une fois pendant ce spectacle ! Petit bémol selon nous : il est regrettable que la question de l’allaitement n’ait été que brièvement évoquée puisqu’elle aurait pu être davantage développée selon nous. Cependant, ceci n’est qu’un détail à côté de l’interprétation de chacun des personnages par Marion Posta, Cécilia Cara et Anais Delva qui ont brillamment joué leur rôle tout au long de la pièce. D’ailleurs, nous avons particulièrement apprécié la scène où elles passent le BAC : brevet d’accouchement conventionné

Comment être un bon parent ?

C’est sans conteste une question que se posent les futures mamans pendant leur grossesse. Difficile de ne pas appréhender la venue d’un enfant, cet être qui a nécéssairement besoin qu’on s’occupe de lui à sa naissance. Après le choix du prénom qui peut s’avérer être un véritable casse-tête, comment être certain de bien savoir s’occuper de son enfant ? Comment bien changer sa couche ? Comprendre ce dont il a besoin ? Voilà quelques-unes des questions qui sont abordées dans cette comédie musicale; le tout, avec humour bien sûr. En effet, les producteurs ont choisi de faire passer le brevet d’accouchement conventionné à leurs personnages pour déterminer si elles seront aptes à accueillir leur futur enfant (en apprenant une troisième langue notamment : « le langage bébé »). La rédac’ a particulièrement apprécié cette scène et nul doute que les parents (ou futurs parents) qui étaient dans la salle à ce moment-là se sont parfois reconnus !

Des difficultés des derniers mois à l’arrivée de bébé

Les derniers mois d’une grossesse sont les plus longs et bien souvent les plus compliqués. La prise de poids peut être plus difficile à gérer et les insomnies causées par le futur bébé ne sont pas toujours simples à gérer. De plus, l’arrivée prochaine de l’accouchement pose encore une fois des questions comme celle de la volonté (ou non) d’avoir recours à la péridurale par exemple. Chacun des personnages avait son point de vue sur la question ce qui est intéressant mais finalement, on n’en saura pas plus sur l’accouchement des protagonistes. En effet, les producteurs ont choisi de mettre en lumière la place des compagnons (via des voix off) qui sont dans un état de stress certain pendant que leur compagne est en plein travail. Un choix judicieux au niveau de la mise en scène bien que nous aurions aimé que cette scène soit plus développée dans la mesure où tout le long du spectacle, les comédiennes ont évoqué longuement tous les alés de la grossesse !

>> Globalement, nous avons été séduits par ce spectacle qui est dynamique, drôle et léger. De plus, le jeu des comédiennes était d’une réelle qualité et nou vous conseillons vivement de vous déplacer pour voir cette comédie musicale visible jusqu’au 28 avril prochain au théâtre Trévise à Paris (des billets sont disponibles ici). Et puis, il n’y a qu’en vous déplaçant pour ce spectacle que vous connaîtrez le sexe des enfants de Mia, Capucine et Barbara… 🙂

Critique : Meryl Frezal

Crédit photos : Mouf Production

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *