DOT MOVE : Redha Medjellekh, le producteur « De la danse sous plein de formes » (INTERVIEW EXCLU)

La chaîne DOT MOVE a été lancée sur Youtube le 11 janvier dernier. danse-et-vous.com s’intéresse de près à celle-ci. C’est pourquoi nous avons contacté le producteur Redha Medjellekh pour en savoir plus à ce propos !

La rédaction de danse-et-vous.com vous avait prévenu : la chaîne Youtube DOT MOVE signée M6 allait voir le jour sur la Toile. C’est chose fait puisque a été dévoilée aux internautes le 11 janvier dernier. Vous vous en doutez, il y a peu de contenu pour le moment mais une chose est sûre : celui-ci va arriver plus vite qu’on ne le croit ! DOT MOVE souhaite mettre en valeur toutes les danses et il nous tarde de voir de nombreuses vidéos avec des contenus variés. En attendant de découvrir de nouvelles réalisations, nous sommes allés à la rencontre de Redha Medjellekh, le producteur de la chaîne. Sans plus tarder, on vous dévoile son interview !

DEV – La chaîne Youtube DOT MOVE a été lancée il y a quelques jours. Pouvez-vous présenter celle-ci en quelques mots ?

R.M – La chaîne DOT MOVE, c’est une chaîne Youtube internationale dédiée à la danse avec un contenu où il y aura toujours de la danse mais sous plein de formes différentes (fiction, documentaire sketchs…). Ce qui m’intéresse dans la danse, c’est le storytelling (raconter une histoire) à travers ce langage universel et c’est comme ça qu’est né ce projet.

DEV – Quelles ont été vos motivations pour créer cette chaîne ?

R.M – À la base je faisais des documentaires pour l’émission « Danse Autour du Monde », j’allais à la rencontre de pleins de gens différents pour apprendre les différentes danses et je ne trouvais pas une chaîne Youtube qui rassemblait pour le grand public toutes les influences de danse (hip-hop, classique, danse africaine, danses latines…). Retrouver tout ça sur le même canal, je trouvais ça intéressant.

893_4872451702216_1413593913_n

DEV – Sur le compte Instagram de DOT MOVE, une vidéo de danseurs en train de danser le forró a été révélée. Est-ce la prochaine danse qui sera mise a l’honneur sur la chaîne ?

R.M – Là, c’était mon commercial et moi qui a des difficultés en forró donc je voulais lui apprendre des petits pas (rires). Je vais faire du forró sûrement début mars. J’ai un projet effectivement où je vais mettre en avant cette danse brésilienne qui n’est pas si connue que ça et que j’ai toujours aimé. Je vais essayer de la mettre en avant grâce à un projet que j’ai avec une copine qui a eu été atteinte d’un cancer malheureusement et qui maintenant, peut reprendre la danse.

DEV – Des personnalités du monde de la danse ont-elles d’ores-et-déjà accepté de participer au projet DOT MOVE ?

R.M – Des personnalités influentes ou connues, non. Les danseurs avec qui je travaille sont connus dans leur domaine. Ce qui m’intéresse, c’est le talent mais aussi la danse amateur. Une femme au foyer qui s’occupe de son foyer toute la journée et danse le tango le soir m’intéresse tout autant qu’une danseuse professionnelle. Ce sont plutôt des Youtubeurs que j’ai comme Aziatomik ou Pat la réalisation qui sont très connus sur Youtube et qui se prêtent au jeu de la danse.

DEV – La première vidéo qui a été postée se nomme « Paris is kissing« ; elle rend hommage a la ville de Paris. Avez-vous quelques anecdotes à nous révéler à propos de ce tournage ?

R.M – On a fait ce tournage plus ou moins sous la pluie (rires) ! On a fait ça à la volée, à chaque fois on a tourné assez rapidement dans des lieux où les gens se sont arrêtés (surtout Place de la République). Parfois, certains danseurs en couple dans la vidéo le sont aussi dans la vraie vie. On a travaillé sur trois jours, j’ai travaillé avec le réalisateur Aurélien Sallé qui a tourné avec une caméra Red ce qui a permis de faire ces belles images. Il a fait la réalisation mais aussi le montage et pour les répétitions, on répétait dehors avec les danseurs.

DEV – Si vous deviez résumer en trois mots ce que signifie la danse pour vous, vous nous diriez…

R.M – En trois mots… Les questions comme ça me rendent fou (rires) ! Pour moi, c’est important de continuer de bouger, c’est d’ailleurs le slogan de DOT MOVE (« Move no matter what »). Ce que j’aime avec la danse, c’est qu’on a besoin de rien pour danser. Avec ton corps, tu t’amuses, tu danses, tu évacues, tu t’exprimes. C’est aussi un moyen de revendication, un moyen de se laisser aller. Avant tout, c’est un moyen de communication. C’est grâce à ça que j’ai pu voyager, que j’ai pu connaître d’autres cultures, que je rencontre des gens. C’est un moyen de communication qui enlève pleins de barrières culturelles, religieuses ou sociales.

DEV – Enfin, que peut-on vous souhaiter pour cette année 2016 ?

R.M – Plein de projets de danse avec DOT MOVE, des gens qui nous suivent. Faire des projets sociaux et fun avec cette chaîne.

Interview : Meryl Frezal

Crédit photos/vidéo : DOT MOVE – clichés fournis par Redha Medjellekh

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *