Dirty Dancing le musical ou quand la magie du film débarque sur scène

Samedi 17 janvier dernier, danse-magazine.com s’est rendu au Palais des Sports à Paris pour observer la comédie musicale Dirty Dancing sur scène. Alors que ce spectacle est l’un des plus attendus de 2015, on vous dit ce que nous en avons pensé. 

Paris. Palais des Sports. Il est un peu plus de 21 heures lorsque les comédiens arrivent sur scène pour faire découvrir au public l’adaptation du film culte Dirty Dancing sur scène. Une chose est sûre, le public est enjoué ! Les applaudissements fusent et vous vous en doutez, nombreuses sont les femmes qui sont présentes pour admirer la carrure de Corentin Mazo qui interprète le rôle de Johnny (Patrick Swayze pour le long-métrage). Après de légers problèmes de son au début du spectacle lors de la première chanson, nous comprenons que nous allons rapidement nous mettre dans l’ambiance. Pourquoi ? Eh bien parce que nous avons l’impression de voir véritablement le film sur scène ! Bien sûr, lorsque Corentin Mazo arrive sur scène, c’est l’effervescence. Lorsqu’il se met à danser le mambo avec Ophélie de Cesare (alias Penny), on comprend alors le véritable travail qu’a dû faire celui-ci mais aussi la danseuse. Avec sa silhouette élancée et sa robe rouge, elle aussi a sur faire son effet ! danse-magazine.com vous avait dévoilé les scènes cultes du film qu’on aimerait voir dans le film Dirty Dancing. Dans l’ensemble, nous n’avons pas été déçus !

Nous ne vous avons pas encore parlé de l’autre rôle titre de la comédie, celui de Cécile Mazéas alias Bébé dont la ressemblance physique, il faut le dire, est particulièrement troublante avec celle de Jennifer Grey ! Nous attendions avec impatience de la voir jouer la scène où elle apprend le mambo dans la nature avec Johnny et malheureusement, celle-ci n’a pas été aussi réussie que nous le souhaitions… Dommage puisque l’idée pour l’adapter était très bonne : placer les comédiens derrière un écran qui diffuserait les paysages du flm. Il était difficile de percevoir le duo ce qui est regrettable dans la mesure où le fameux porté était mal perçu que ce soit dans la nature ou dans l’eau !

Toutefois, malgré ce dysfonctionnement, il y avait de très bons points pendant ce spectacle. Nous pensons par exemple à la scène où Johnny et Bébé ont leurs premiers moments intimes. Celle-ci était troublante tant elle semblait réaliste et a clôturé la première partie en beauté ! Enfin, concernant la seconde partie de la comédie, elle était moins rythmée à l’image du film d’ailleurs) et alors qu’elle semblait un peu longue par moment, la scène finale où Johnny rejoint Bébé (on ne vous en dit pas plus !) a su donner le piment que nous attendions ! Après tout, « on ne laisse pas Bébé dans un coin« … D’ailleurs, la jeune femme a-t-elle réussi le fameux porté ? Si vous n’avez pas encore vu le spectacle, on en vous en dit plus ! Globalement, ce show est véritablement sympathique et a réussi son pari de transporter le public au cœur du film.

Critique : Meryl Frezal

Crédit : © Splendor Films

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *