Danse sportive : Djémma Hudson nous a parlé de sa page « Partenaire de Danse Sportive » ! (INTERVIEW)

Parce que la danse sportive est une discipline que nous aimons tout particulièrement à la rédaction de danse-magazine.com, nous sommes allés à la rencontre de Djémma Hudson, créateur de la page Facebook « Partenaire de Danse Sportive ». C’est parti pour son interview ! 

C’était il y a quelques mois maintenant : la rédaction de danse-magazine.com s’est demandée ce qu’est la danse sportive et plus particulièrement, ce que sont les danses latines. Si nous vous parlons une nouvelle fois de ce sujet aujourd’hui, ce n’est pas pour vous faire la lumière sur une compétition en particulier mais bien pour vous présenter Djémma Hudson, un danseur pas comme les autres dont nous avons fait la connaissance il y a peu de temps. En effet, celui-ci a créé la page Facebook « Partenaire de Danse Sportive » et nous avons souhaité en savoir plus sur ce projet. Vous le savez, danse-magazine.com est né de la par la passion que nous avons pour la danse et lorsque nous avons commencé à discuter avec Djémma, nous avons rapidement compris que son projet a été lancé lui aussi par amour de cette discipline et plus précisément, de la danse sportive. Sans plus tarder, on vous dévoile ses propos.

D.M – Bonjour Djémma !  Tu pratiques la danse latine. Depuis combien de temps pratiques-tu cette discipline et quelle est ta danse fétiche ?

D.H – Je pratique cette discipline depuis un an maintenant. Mon histoire est assez spéciale, j’étais avant tout intéressé par le Basketball. Un jour, j’ai rencontré une amie qui pratiquait de la danse sportive et il s’est avéré que je suis tombée amoureux d’elle. J’ai donc inventé un prétexte pour pratiquer cette discipline pour la voir plus souvent et je suis tombée dans le monde de la danse latine. J’ai commencé avec une amie comme partenaire et malheureusement, nous n’étions pas compatibles alors nous avons décidé de nous séparer. Aujourd’hui, je continue la danse sportive avec une nouvelle partenaire et c’est un véritable délice.

Je crois que je n’ai pas de danse fétiche mais à choisir, ce serait sans aucun doute la samba. Cette danse me transmet une énergie incroyable, j’en écoute souvent le matin avant de commencer ma journée de cours. De plus, elle possède le même rythme musical que les musiques de mon île d’origine, la Martinique !

1185685_183866158461007_1260520500_n

D.M – Passionné de danse sportive, tu as créé une page Facebook « Partenaire de danse sportive ». Peux-tu nous expliquer comment est né ton projet ?

D.H – Je crois que c’est mon coté entreprenant qui m’a poussé dans cette belle aventure. Le milieu de la danse est très petit et vous rencontrez de nombreuses personnes qui partagent la même passion que vous. À plusieurs reprises, il m’arrive de discuter avec des demoiselles et des messieurs qui souhaitent pratiquer cette discipline mais qui sont malheureusement confrontés à un problème de taille… L’absence de partenaire.

Ce problème est très présent dans ce milieu et je reste sidéré de voir que certaines écoles de danse n’aident pas leurs élèves dans cette démarche de recherche. Lors d’un entraînement, une idée m’est venue à l’esprit, celle de réunir une communauté sur le réseau social le plus populaire pour aider toutes ces personnes. Ce soir là, j’ai annulé ma présence à un anniversaire et je me suis penché sur ce projet. Le 4 décembre 2014 « Partenaire de danse sportive » est né. Aujourd’hui il y a plus de 15 pages créées pour des régions différentes et plus de vingt personnes qui m’ont rejoint dans cette aventure. Les idées ne manquent pas : entre la création d’une application, démarcher les établissements scolaires, créer des flyers… C’est vraiment extraordinaire !

D.M – Comment sait-on selon toi si le partenaire que nous avons en danse sportive nous correspond ?

D.H – Je pense que la chose primordiale avant de commencer à vouloir danser avec une personne est de s’intéresser aux ambitions de chacun. Il m’est très souvent arrivé de rencontrer des personnes qui se disaient intéressées par cette discipline mais finalement, il n’en était rien. Vous savez, ce sport demande beaucoup de travail et d’efforts physiques. Il faut être passionné, extrêmement intéressé et motivé pour espérer en pratiquer. Bien sûr, le but n’est pas de devenir « Michael Malitowski & Joanna Leunis » [ndlr, des champions de danse latine] du jour au lendemain mais de chercher l’effort et l’excellence au-delà de ce que nous nous sentons capables de faire. La meilleure façon de savoir si le ou la partenaire nous convient, c’est tout simplement d’enfiler des chaussures et de commencer à danser. Croyez-moi, il n’y a pas meilleur test que celui du terrain lui-même.

D.M – La danse sportive est une discipline à part entière et pourtant, elle n’est pas autant médiatisée que certaines danses mise à part grâce à quelques émissions comme Danse avec les stars notamment. Pourquoi selon toi ? 

D.H – Je pense que le fait que cette danse ne soit pas autant médiatisée que d’autres vient avant tout du manque de communication des représentants de cette fédération. Certains club de danse proposent des cours de danse sportive dans les sociétés et cela fonctionne très bien. Ce qu’il faut savoir, c’est que la danse sportive regroupe une forte proportion d’étudiants. C’est eux qu’il faut séduire et c’est à nous de venir vers eux et de créer de la proximité sportive. Je me suis toujours posé la question : « Pourquoi les professeurs de danse ne sollicitent pas les établissements scolaires de leurs régions pour venir faire découvrir la danse sportive aux élèves lors de leurs séances d’EPS ? ». Il faut médiatiser ce sport encore plus ! Voilà pourquoi je vais créer des flyers et des t-shirts « La danse sportive recrute » mais aussi partir dans les festivals et foires à la rencontre de jeunes comme moi pour les intéresser et je sais d’ores et déjà que cela fonctionnera.

D.M – L’émission Got to dance a commencé le 24 juin dernier. Que penses-tu de ce programme ?

D.H – Le marché de l’audiovisuel est surplombé d’émissions de cuisine, de chant, de télé-réalité (rien de transcendant) et voilà enfin une émission au concept diffèrent qui est arrivée sur nos écrans de télévision : Got to dance est né. Enfin une émission concours où tous les danseurs du monde peuvent s’affronter et montrer leur talent. J’adore ce programme et j’espère un jour pourvoir y participer.

Cependant, j’attends de voir le compte-rendu en fin de saison car les versions internationales n’ont jamais véritablement fonctionné et TMC prend un risque énorme (seule la version allemande survit). Le téléspectateurs français est très exigeant et le défi ultime est de le tenir en haleine pendant toute la saison. Je reste également perplexe quant au choix du jury… Cela n’est qu’une formalité et je sais que les candidats ont tout pour faire de cette saison, le début d’un beau roman !

D.M – Alessia et Mathieu, deux pratiquants de danse latine, participent à la compétition. Que penses-tu de ces candidats ?

D.H – Alessia et Mathieu sont des danseurs très talentueux qui apportent de la fraîcheur et de la bonne humeur. Ils sont entraînés par le professeurs Dimitri Boog qui les oriente vers le haut niveau. C’est un très bon coach qui possède le souci du détail et du show (élément indispensable dans une émission comme Got to dance) et cela est un bagage énorme pour ce jeune couple. Quand j’ai appris leur participation, cela ne m’a pas surpris et j’ai été très content car ils représentent non seulement ma région mais également ma passion.

D.M – Enfin, quels sont tes projets professionnels futurs ? 
hhhhhhh 
D.H – J’ai beaucoup de projets professionnels. Tout d’abord, je souhaite continuer mes études de commerce puis créer ma propre entreprise et l’exporter à l’international. Cela me tient vraiment très à cœur. Pour finir, je souhaite faire grandir mon projet «Partenaire danse sportive » pour qu’il devienne une référence en recherche de partenaires. J’ai déjà une idée de création d’un site internet et d’une application mobile…
 hhhh
Interview : Meryl Frezal
Crédits photos : Djémma Hudson/Julien Photographe

 

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments

Leave a Reply to Ohlmann Anne-Sophie Cancel reply


  • Reply Ohlmann Anne-Sophie

    Article très bien fait, les bonnes questions sont posées :)! Connaissant personnellement Djémma, je crois que c’est l’une des rares fois où je le vois pratiquer quelque chose qui lui plaît et le fait vivre à ce point. Je suis fier de lui,de ses projets et sa la personne qu’il est.
    Je pense que vous réentendrez parler de lui!
    O.A.

Répondre à Ohlmann Anne-Sophie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *