Contes de fées : Une exposition riche et attrayante à découvrir au CNCS, l’avis de la rédac’ !

Il y a quelques jours, la rédac’ de danse-et-vous.com s’est rendue au CNCS (Centre National du Costume de Scène) de Moulins pour découvrir en avant-première l’exposition « Contes de fées » qui transporte le spectateur dans un parcours féérique. On vous dévoile sans plus tarder notre compte-rendu de celle-ci !

Il était une fois, une quinzaine de récits merveilleux mis à l’honneur au CNCS de Moulins (03). Les contes sont forts de leur succès de par la richesse de leurs histoires qui séduisent aussi bien les enfants que les adultes. La culture que nous pensons avoir des contes nous vient beaucoup des dessins animés de Walt Disney et nous visualisons nos héros et héroines fétiches des contes d’une certaine façon. Cependant, une question se pose : quelle est la vision des costumiers contemporains qui habillent ces personnages sur scène ? Pour tenter de répondre à cette problématique, l’exposition « Contes de fées » a été dévoilée le 7 avril dernier; une exposition qui réunit 150 costumes issus de productions théâtrales mais également chorégraphiques et autres. C’est parti pour le compte-rendu de la visite !

L’immersion du public dans un monde merveilleux

Pendant notre visite, nous avons retrouvé les divers contes de fées qui ont bercé notre enfance. Le Petit Prince et Le Prince de Motordu ont ouvert l’exposition avant de laisser place aux mondes de la féérie. Les costumes des fées bienvaillantes sont majoritairement composés de teintes blanches et pastels tandis que les méchantes fées sont vêtues de tenues sombres avec des couleurs telles que le noir et le violet. De plus, vous remarquerez que les tenues des fées maléfiques sont longues contrairement à celles des bonnes fées. Pourquoi ? Il faut savoir que les rôles des méchantes fées étaient souvent interprétées par des hommes sur scène à l’époque ! Ainsi, habiller ces derniers de tenues longues permettait de cacher davantage la masculinité des interprètes.

29793635_2033305223592883_2811578668197871616_n

Des costumes aux styles divers et variés

Point que nous avons trouvé particulièrement intéréssant lors de cette exposition : le mélange des costumes baroques avec des tenues contemporaines pour lesquelles des matériaux plastiques ont été utilisés par les costumiers (comme on peut le voir dans la salle 3 par exemple avec les costumes de Si peau d’âne m’était conté mais aussi avec ceux de Casse-Noisette). D’ailleurs, on ne vous cache pas que nous avons eu un coup de coeur pour cette dernière production pour laquelle deux visions s’affrontent : la première est classique et conforme au texte d’Alexandre Dumas. Quant à la seconde, elle traite le conte d’une façon décalée avec les personnages vêtus de costumes style haute couture. On constate alors un travail sur les tatouages et une certaine visibilité de l’ossature des personnages ce qui correspond à une tendance actuelle des costumiers. Sublime !

Une scénographie qui en met plein les yeux

Nous avons poursuivi notre visite en admirant les costumes de contes tels que Le coq d’or, Cendrillon, Hansel et Gretel mais encore Alice au pays des merveilles (d’ailleurs, les costumes superbes pour ce dernier avec les mélanges de tweed et de lainages superposés nous ont conquis !). Enfin, s’il y a bien une salle qui est merveilleusement scénographiée, c’est sans nul doute la dernière qui est une véritable plongée dans un jardin enchanté au coeur du conte L’enfant et le sortilège. Les rois et reines de manière générale sont également mis en lumière avec des textiles et des couleurs de costumes qui sont sublimes. Les miroirs installés sur les murs permettent au public d’être totalement plongé dans un conte (n’oublions pas de mentionner les deux livres géants entrouverts qui contribuent à la grande réussite de cette scénographie).

30221454_2033305070259565_729556029800448000_n

Pour clôturer cette visite riche et passionante, la rédaction a eu la chance de pouvoir visiter les coulisses du CNCS où sont stockés les costumes par production. Voir « l’envers du décor » nous a permis de comprendre davantage le fonctionnement du centre mais aussi de nous rendre compte du travail que demande la mise en place d’une exposition [ndlr, il faut savoir que les expositions sont programmées sur deux ans].

Autant vous le dire : on en prend plein les yeux ! #CNCS

A post shared by danse-et-vous (@danseetvous) on

>> Nous n’avons qu’une seule chose à vous dire les amis : foncez dès que possible découvrir l’exposition « Contes de fées » au CNCS ! Celle-ci est visible jusqu’au 16 septembre prochain et croyez-nous, cette visite aura une fin heureuse aussi bien pour les petits que pour les grands…

Article : Meryl Frezal

Crédit photos : danse-et-vous.com – CNCS

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *