Comme ils respirent : Le film sortira dans les salles le 18 novembre prochain !

Plus que quelques jours avant la sortie en salles de « Comme ils respirent » les amis ! Celui-ci pose de nombreuses questions dont celle de ce qu’est être un danseur et du quotidien que cela implique. danse-et-vous.com vous présente ce film.

Après vous avoir proposé notre critique du film Dancers, ce film de danse plaisant mais sans réelle surprise, la rédac’ de danse-et-vous.com vous propose de découvrir un autre long-métrage sur la danse : « Comme ils respirent ». Ce dernier réalisé par Claire Patronik montre le quotidien des danseurs, un quotidien dont nous savons peu de choses en réalité. Comment se sent-on quand on est danseur et que ressentons-nous chaque jour lors des entraînements ? Ce film documentaire est une plongée dans le monde de cinq personnages qui ont des parcours distincts mais qui sont unis par un passé commun et par la même passion bien sûr : la danse. Comment est né le projet de la réalisatrice ? Celle-ci a commencé à danser alors qu’elle était âgée de six ans. Cette discipline l’accompagne dans sa vie depuis presque toujours et bien qu’elle n’ait pas souhaité en faire son métier, elle a une grande place dans sa vie, c’est un « enrichissement personnel » selon ses propres termes. « Comme ils respirent », est le « reflet » de ses hésitations, des choix qui sont parfois compliqués. Sans parler du rythme qui est très difficile à suivre et qui demande une implication quotidienne. Elle s’est dirigée vers la production qui est un « véritable processus de création » pour elle et qui lui permet de s’épanouir. Sa démarche est d’autant plus personnelle que Claire Patronik apparaît dans le film alors que ce n’était pas en projet au préalable. Si elle devait résumer ce long-métrage en une phrase, ce serait : « C’est un film sur la danse mais pour moi, c’est surtout un film sur le choix ». Ceci étant dit, qu’en est-il du casting ?

Les danseurs qui ont participé à cette aventure sont Louise Djabri, Hugo Mbeng, Claire Tran et Anna Chirescu. La première a été ravie lorsque Claire l’a contactée pour ce film et elle a affirmé que cette expérience lui a permis de se dépasser mais aussi de parler de son « amour pour la danse » et pour son métier. Quant à Hugo, il était nerveux à l’idée de se dévoiler face à la caméra mais cela lui a beaucoup apporté au niveau personnel : « Au travers de ce film j’ai compris que l’on peut toujours rebondir, quelle que soit la difficulté et ne jamais lâcher prise ». Claire fut elle aussi très emballée par ce projet. Elle pense que la danse est un art mal compris et que donner la parole aux danseurs est le meilleur moyen de faire la lumière sur ce sujet. Elle s’est véritablement confiée pendant le tournage : « Je crois qu’au fond ce que j’ai exprimé dans ce film c’est mon envie d’être libre, coûte que coûte et de m’accomplir ». Enfin, Anna a accepté de se lancer dans se projet notamment pour partager sa « vision de la danse sans voile ni cliché ». Vous l’aurez compris, de nombreux éléments seront mis en avant dans ce film alors si vous souhaitez voir ce documentaire, rendez-vous dans les salles de cinéma le 18 novembre prochain ou ce soir à 19h45 pour une avant-première à Paris au MK2 Beaubourg ! 🙂

Source : Communiqué de presse 

Crédit photo/vidéo : Zelig Films

 

 

 

 

 

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *