Casse-Noisette : Un ballet féerique pour petits et grands, notre critique !

Samedi 23 janvier dernier, la rédac’ de danse-et-vous.com s’est rendue au Palais des Sports de Paris pour assister à une représentation du ballet « Casse-Noisette ». Découvrez ce que nous en avons pensé !

danse-et-vous.com vous a annoncé la bonne nouvelle il y a quelques mois de ça : Casse-Noisette était attendu au Palais des Sports en ce mois de janvier 2016. Ce ballet féerique a été créé en 1892 et avec une musique signée Tchaïkovski, on comprend mieux pourquoi est-ce que les airs de Casse-Noisette sont si fameux ! D’ailleurs, il est impossible de commencer cet article sans vous parler du talentueux orchestre de l’Opéra national de Russie qui a sublimé le ballet pendant toute la représentation. Nous avons été emportés dans l’univers magique de Casse-Noisette et c’est également grâce aux décors et à la mise en scène qui ont fait rêver petits et grands. L’histoire tourne autour de la jeune Clara qui a reçu pour Noël un casse-noisette en forme de soldat. Progressivement, nous nous sommes retrouvés plongés dans l’univers de cette enfant. C’est alors que casse-noisette prend vie et qu’il se retrouve en train de combattre une armée de souris avec son armée. Clara vient en aide à casse-noisette et celui-ci finit par se transformer en prince. D’ailleurs, nous avons eu un coup de coeur pour la scène 8 de l’acte I où Clara et le prince dansent ensemble sur l’air « Une forêt de sapins en hiver ». Une véritable osmose s’est dégagée des danseurs, beaucoup de légèreté et de douceur étaient au rendez-vous.

L’entracte passée, l’acte II s’est dévoilé au public. Nous ne pouvons continuer cet article sans vous parler de l’air de la Danse de la Fée Dragée qui est sans nul doute le plus connu de ce ballet (c’est pourquoi nous vous le partageons ci-dessous) et du pas de deux de cette fée avec le Prince Orgeat. Pour information, il faut savoir que le célesta (qui ressemble à un petit piano) est utilisé ce qui donne ce son si spécial et agréable à entendre. On ne vous cache pas que nous avons particulièrement aimé ce moment mais pas que ! Par la suite, une danse espagnole, une danse arabe (avec la danseuse qui symbolise le serpent et son charmeur de serpents) mais aussi une danse asiatique et une danse russe nous ont donné des envies d’ailleurs pendant ce ballet. Quant à la fameuse « valse des fleurs », elle fut tout simplement envoûtante… Vous l’aurez compris, nous avons beaucoup aimé cette représentation et si vous n’avez pas pu vous rendre au Palais des Sports le week-end dernier, sachez que la troupe est en tournée du 26 janvier au 3 février; toutes les dates sont disponibles ici. 🙂

Critique : Meryl Frezal

Crédit photo/vidéo : France concert/Musique de Tchaïkovski partagée par DumbWaiters

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *