Bô le voyage musical : Mise en scène onirique, chorégraphies puissantes et musique envoûtante, notre analyse !

Hier soir, la rédac’ de danse-et-vous.com s’est rendue à une représentation du spectacle Bô le voyage musical. Le moins que l’on puisse dire, c’est que nous avons été transportés par ce spectacle qui croyez-nous, n’a certainement pas fini de faire parler de lui…

Bô le voyage musical est un spectacle présenté comme une véritable ode à la beauté et une chose est sûre : il est bien difficile, voire impossible, d’affirmer le contraire ! La rédaction de danse-et-vous.com avait hâte de découvrir cette création écrite et mise en scène par le talentueux Giuliano Peparini (qui a travaillé sur divers spectacles pour le Cirque du Soleil, pour les comédies musicales 1789 les amants de la Bastille, La Légende du Roi Arthur et autres) et nous n’avons pas été déçus, loin de là. Les différents tableaux qui se sont succédés étaient très agréables à regarder et nous avons été particulièrement sensibles à certains d’entre eux. Nous pensons par exemple à celui de l’enfant qui se fait harceler mais encore à celui avec les migrants qui tentent de braver la mer pour rejoindre le rivage. Ces tableaux sont accompagnés de textes (visibles sous formes de lettres mais aussi audibles grâce à quelques artistes) dont les mots ont été choisis avec soin et nous avons été conquis par l’écriture juste et poignante de ceux-là. Précisons également que cette narration prend également forme grâce à des chorégraphies de danse (la performance du soldat unijambiste était incroyable) contemporaine, de breakdance mais aussi via des acrobaties à couper le souffle (la performance sur le mât chinois et celle sur l’élastique nous ont laissé sans voix). 

Autre élément qu’il est impossible de ne pas souligner : la musique. Quel plaisir de retrouver la violoniste Catherine Lara au coeur de ce spectacle ! Cela faisait quelques années que nous n’avions pas entendu ces compositions et quel plaisir avons-nous eu à entendre cette grande artiste jouer hier soir… Les morceaux étaient puissants et l’intensité de certains d’entre eux nous a fait frissonner (on vous laisse écouter ci-dessous l’un deux nommé« Alhena »). La musique permet incontestablement de nous faire voyager davantage et de nous emporter dans ce voyage onirique qu’est Bô. Vous avez jusqu’au 15 avril prochain pour découvrir cette ode à la beauté qui est également une déclaration d’amour pleine de fougue à la vie qui met en lumière les arts de la scène… Alors, qu’attendez-vous pour réserver vos places ? 🙂

Critique : Meryl Frezal

Crédit photo/vidéo : Eric Bongrand/UPL

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *