Aladin le musical : Un spectacle plein d’humour et un Génie au top, notre critique !

Pour commencer l’année 2016 comme il se devait, la rédac’ de danse-et-vous.com s’est rendue à un spectacle : celui d’Aladin le musical dont la dernière représentation a eu lieu hier au Comedia. Comme toujours, nous vous disons ce que nous avons pensé de celui-ci.

C’était il y a quelques mois maintenant : la rédaction de danse-et-vous.com a assisté au showcase d’Aladin le musical et il est clair que nous avons eu envie de découvrir ce spectacle dans son intégralité tant nous avons passé un bon moment ce jour-là. C’est chose fait puisque nous nous sommes de nouveau rendus au Comedia le samedi 2 janvier dernier afin de découvrir cette comédie musicale. Tout comme lors du showcase, le spectacle s’est ouvert sur la scène du marché à l’aube. Les artistes ont chanté et dansé sans cesse, l’ambiance est plutôt festive et le public fut enchanté. Toutefois, une voyante dénommée Fatima (interprétée par Sofia Mountassir) va lire dans les mains du jeune Aladin (Alexis Loizon) et lui déclarer : « Je vois… Une destinée nullement égalée […] ». De quoi parle-t-elle ? Ces quelques mots ont fait la joie du jeune homme qui s’est rempli d’espoir et s’est mis à rêver d’une autre vie que celle d’un voleur qui dérobe de la nourriture pour vivre. Peu de temps après, on a découvert la Princesse (Kaïna Blada) qui devait rencontrer ses prétendants mais qui rêvait d’amour et d’un homme aventurier avant tout. Cependant, son père (Julien Mior) lui a expliqué qu’il est de son devoir de se marier et que l’amour est un apprentissage. Vous vous en doutez, la Princesse ne va en faire qu’à sa tête !

Cela faisait quelques minutes que le spectacle avait commencé et nous avons noté que bien que les chansons aient été totalement créées pour ce spectacle, les sonorités nous ont fait penser aux fameuses chansons du dessin-animé Aladdin. Toutefois, ces mélodies nous ont transporté tout comme la suite de l’histoire. Nous avons découvert d’autres personnages tel que Shayan (Loaï Abdel Rahman), le fidèle serviteur du méchant de l’histoire alias Kazim (Grégory Amsis). D’ailleurs, nous tenons tout particulièrement à saluer sa performance dans la mesure où il fut très convaincant dans son rôle et qu’il nous a fait rire du début jusqu’à la fin du spectacle ! Le vizir s’est lancé à la recherche d’Aladin afin qu’il lui ramène la lampe qui se trouve dans la caverne aux merveilles. Vous le savez, le jeune homme va tomber dans le piège mais il va rencontrer le génie (Laurent Ban). Que dire de l’interprétation de ce dernier qui fut à notre sens, la meilleure de tout le show. Sa rencontre avec Aladin fut remplie d’humour et d’excentricité. On peut notamment citer sa blague lorsqu’il est sorti de la lampe et a crié : « Libérééééé, Délivréééééé » ce qui faisait référence à la fameuse chanson de La Reine des Neiges bien sûr !

12459878_10154079641484311_1465551515_n

 Aladin et le fameux Génie

Concernant la deuxième partie d’Aladin le musical, elle ne nous a pas déçu non plus. Aladin et la Princesse se sont déclarés leur amour, le père de celle-ci a béni leur union et les méchants ont été éliminés puisque Kazim et Shayan ont « grillé dans les flammes de l’enfer ». Tout au long du spectacle, nous avons été séduits par la mise en scène (merci David Rozen !) mais aussi par les décors et les costumes (beau travail Jackie Tadeonie !) des personnages. Cependant, nous avons regretté que les personnages principaux Aladin et la Princesse nous aient moins marqué contrairement aux personnages de Shayan ou le Génie par exemple. Enfin, nous avons passé un bon moment et pour commencer l’année 2016, que demander de mieux ? 🙂

12498853_10154079640139311_729911939_n

L’ensemble des artistes

Critique : Meryl Frezal

Crédit photos : danse-et-vous.com/Pôle Nord Evénements/Aeternalis Music – Graphisme affiche klatteric.com 

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *