AICOM : Quand les comédies musicales fantastiques débarquent à l’école ! (REPORTAGE)

La rédaction de danse-magazine.com s’est rendue à l’AICOM pour préparer un reportage sur les stages proposés par l’école de comédie musicale. Nous avons assisté à celui centré sur les comédies musicales fantastiques, on vous dit ce que nous en avons pensé.

Souvenez-vous, la rédaction de danse-magazine.com  eu la chance d’échanger quelques mots il y a quelques jours l’artiste Ludivine Bigéni qui s’est confiéé à nous sur le Bal des Vampires mais aussi sa carrière et autres. Suite à cette interview, nous avons souhaité nous rendre à l’AICOM où a étudié la jeune femme mais aussi où elle donne des cours de comédie musicales lors de stages organisés. Pendant les vacances d’hiver, celle-ci était en charge de celui destiné aux comédies musicales fantastiques. Nous avons pu assister au cours de chorégraphie chantée donné par Ludivine et nous avons passé un agréable moment ! Ce que l’on a pu constater, c’est que la bonne ambiance était au rendez-vous. Une majorité de femmes se sont inscrites à ce stage mais des hommes étaient également présents. De plus, il y en avait pour tous les âges ! Bien que la plupart de stagiaires inscrits souhaitent participer à un stage afin de s’inscrire par la suite ou non à l’école, d’autres sont simplement là par plaisir et par passion de l’univers des comédies musicales. Il faut savoir que pendant cette semaine intensive, les élèves ont trois ou quatre professeurs différents pour les disciplines suivantes : chorégraphie chantée/danse, théâtre et chant. Par ailleurs, un cours d’histoire des comédies musicales est actuellement dispensé et tous ces éléments réunis donnent lieu le dimanche, à un spectacle pour les stagiaires qui se voient alors récompensés pour leur travail. Une semaine chargée donc mais enrichissante !

IMGP0010

IMGP0006

 

Pendant notre après-midi passé à l’AICOM, Ludivine a enseigné aux élèves comment maîtriser leur corps pour un meilleur exercice de la voix. Parce que oui, travailler celle-ci ne passe pas uniquement par un échauffement des cordes vocales ! De plus, les stagiaires ont travaillé leur voix sur une chanson de la comédie musicale « Le Bal des Vampires » notamment par le biais de leur posture. Bien sûr, vous vous doutez que nous nous sommes particulièrement focalisés sur les répétitions de la chorégraphie. C’est alors que la difficulté de synchroniser voix et corps a été ressentie par les élèves. Quant à la précision des moindres mouvement, elle est nécéssaire pour que les stagiaires puissent apprendre à bien caler leur voix avec ne serait-ce que le simple mouvement de leur doigt. D’autres éléments sont également à prendre en compte comme le fait de ne pas marcher trop fort sur le sol puisque lorsque plusieurs personnes sont réunies, le bruit peut prendre le pas sur la musique (si on peut l’affirmer de la sorte) !

 

IMGP0002

IMGP0003

Bref, vous l’aurez compris, les stages de l’AICOM proposent à des personnes de venir s’initier à l’art des comédies musicales et cela est fait avec sérieux ! Côté tarifs, prévoyez tout de même un petit budget : 450 euros pour celui auquel nous avons assisté et pour les autres tarifs, vous pouvez les consulter sur le site de l’école. On vous laisse découvrir les photos prises pendant notre petit tour à l’AICOM en espèrant que ce reportage vous donnera envie de vous inscrire au prochain stages qui auront lieu ce printemps sur les thèmes « Welcome Im Kabaret » du 20 au 26 avril 2015 et « Les Musicals à la française » du 27 avril au 3 mai 2015.

Reportage : Meryl Frezal

Crédits : Meryl Frezal – danse-magazine.com

About The Author: Meryl Frezal

Diplômée d'une licence de lettres modernes mention rédaction professionnelle et communication multimédia, je me suis lancée dans le journalisme suite à un stage de fin d'étude par goût de l'écriture et du contact avec les autres. Résultat : Après une expérience de deux années en tant que rédactrice en chef adjointe pour un média, j'ai décidé de lancer mon propre site et de le consacrer à ma passion : la danse bien sûr !

Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *